Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Solide hausse du CA trimestriel de Safran

Reuters24/10/2013 à 12:20

HAUSSE DE 9,7% DU CA DE SAFRAN AU 3E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Safran a annoncé jeudi une solide hausse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce à un bond de ses activités de services pour moteurs civils comparé à une activité relativement faible un an plus tôt.

Le motoriste aéronautique, présent également dans la défense et la sécurité, a confirmé viser pour cette année une hausse d'environ 20% de son résultat opérationnel courant (ROC) ajusté et une croissance d'environ 7% de son chiffre d'affaires ajusté.

Le groupe - qui s'était fixé un objectif "ambitieux" de cash flow libre d'environ 40% du ROC ajusté - note qu'une incertitude persiste quant au rythme des paiements, dont des avances et acomptes, de plusieurs Etats clients au quatrième trimestre.

Safran a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 3,437 milliards d'euros, en hausse de 9,7%, à comparer à un consensus de 3,390 milliards cité par les analystes.

Safran - le fabricant du moteur le plus vendu au monde, le CFM56 produit en coentreprise avec General Electric - a vu ses activités de services pour moteurs civils bondir de 45,2% au troisième trimestre et a confirmé son objectif de croissance légèrement supérieure à 10% de cette activité pour 2013.

CADENCES ÉLEVÉES

Lors d'une conférence téléphonique, le groupe a indiqué qu'il comptait livrer au total un maximum de 1.500 moteurs CFM l'an prochain, assurant que ses fournisseurs parvenaient pour l'instant à tenir le rythme élevé des cadences.

"Nous atteignons des cadences que nous n'avions encore jamais rencontrées. La chaîne des fournisseurs fournit avec certaines tensions ici et là mais que nous arrivons à résoudre au fur et à mesure", a expliqué Marc Ventre, directeur général délégué de Safran, lors d'une conférence téléphonique.

L'activité du groupe sur le segment de la sécurité a en revanche été affectée par des effets de devises défavorables, en particulier sur le dollar américain, le réal brésilien et la roupie indienne.

Le chiffre d'affaires de cette activité, qui est réalisée pour une part importante en dehors des frontières françaises, s'est établi à 354 millions, en repli de 4,6% par rapport à la période correspondante l'an dernier.

"Le T3 est meilleur que prévu avec un bon mix produits soutenu par l'activité propulsion. Seul petite déception, la sécurité qui est un peu faible", observe un trader basé à Paris.

Lors de la conférence téléphonique, le PDG de Safran a réaffirmé l'intérêt de la société pour l'activité de propulsion spatiale de l'équipementier italien Avio.

"Nous pensons toujours, surtout à l'heure où l'Europe a décidé de lancer un successeur à Ariane 5 (...) qu'il serait bien pour Safran, pour nos collègues italiens d'Avio et d'une manière plus générale pour l'Europe de l'Espace de réunir les forces des motoristes fusée à propergol solide", a-t-il expliqué.

Prié de dire si une décision était attendue prochainement sur ce dossier il a répondu : "Impossible à dire. Le dossier suit son cours".

"Nous travaillons. Nous sommes à l'écoute des attentes de la partie italienne et du propriétaire principal d'Avio", a-t-il ajouté, en faisant référence au fonds Cinven.

L'action de Safran a clôturé mercredi en hausse de 0,78% à 46,99 euros, donnant une capitalisation boursière de 19,6 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle affiche un bond de 44%.

Cyril Altmeyer et Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot


Mes listes

valeur

dernier

var.

6.89 0.00%
8.47 -1.51%
5.35 -0.47%
14.05 +0.36%
132.892 +0.14%
60.54 +7.84%
74.6 +1.10%
15.85 +7.09%
83.22 -0.12%
0.537 +0.19%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.