Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Soitec : des analystes relèvent leurs objectifs
information fournie par Cercle Finance03/12/2021 à 14:46

(CercleFinance.com) - Le groupe a annoncé mardi dernier un chiffre d'affaires consolidé de 373,1 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2021-2022. Il s'agit du semestre le plus élevé jamais réalisé par Soitec. Ce chiffre est en hausse de 46,7% par rapport aux 254,4 millions d'euros réalisés au premier semestre 2020-2021.

Le résultat opérationnel courant a plus que doublé, passant de 37,2 millions d'euros, soit 14,6% du chiffre d'affaires, au premier semestre 2020-2021, à 75,3 millions d'euros, soit 20,2% du chiffre d'affaires, au premier semestre 2021-2022. Le résultat net consolidé a plus que triplé pour atteindre 74,2 millions d'euros.

Berenberg a relevé hier son objectif de cours sur Soitec, qu'il fait passer de 250 à 280 euros, évoquant le levier opérationnel intéressant dont dispose le spécialiste français des semi-conducteurs.

Le broker allemand, qui maintient une recommandation d'achat sur le titre, justifie son optimisme par le récent relèvement des prévisions annuelles du groupe, ainsi que par les progrès effectués dans le domaine des substrats de type SiC (Silicon Carbide), illustrés selon lui par l'acquisition de NOVASiC et le partenariat stratégique signé avec Mersen.

L'intermédiaire reconnaît que ce profil 'attractif' est désormais bien intégré dans les cours, avec un PER 2023 de 28x et un ratio Valeur d'entreprise/Ebitda de 18x, des niveaux qu'il estime 'loin d'être bon marché'.

Mais cette valorisation reflète la vigueur des perspectives de croissance offertes par le groupe, estime Berenberg dans une note diffusée dans la matinée.

Oddo maintient pour sa part sa note de ' surperformance ' sur le titre Soitec, avec un objectif de cours relevé à 280 euros, contre 240 euros précédemment, justifié par une croissance soutenue de l'activité plus rentable que prévu.

Le bureau d'analyses met en avant ' de bonnes nouvelles sur les marges et le carbure de silicium '. Ainsi, la marge d'EBITDA a progressé de 640 pb à 36,8 % au 1er semestre, porté par ' les très bons rendements des usines et des conditions favorables d'achat des matières premières '. En revanche, le second semestre s'annonce en retrait par rapport au premier, du fait de surcoûts de matières premières, note Oddo.

L'analyste indique par ailleurs qu'au niveau du carbure de silicum (SmartSiC), les développements s'accélèrent avec l'acquisition de la start-up NOVASiC (amélioration du polissage) et le partenariat d'approvisionnement en polySiC auprès de Mersen (amélioration de l'efficacité énergétique).

Oddo se dit ' très positif ' sur la valeur, avec des prévisions 'plus optimistes à long terme'.

Valeurs associées

Euronext Paris +3.32%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 03/12/2021 à 14:46:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.