Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SocGen veut séduire les particuliers malgré des vents contraires

Reuters20/11/2015 à 15:08

SOCGEN VEUT SÉDUIRE LES PARTICULIERS MALGRÉ DES VENTS CONTRAIRES

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - Société générale espère recruter en France 100.000 particuliers par an d'ici 2020, soit l'horizon de son plan de digitalisation, une période qui sera pourtant marquée par la fermeture de 20% de ses agences, l'introduction de frais de tenue de compte et la fin du conseiller dédié pour chaque client.

Pour la banque, qui veut "réinventer la relation de proximité", la facilitation en agence et sur internet des opérations du quotidien ainsi que l'accès à des services plus spécialisés doivent permettre de séduire les particuliers malgré l'offensive commerciale des banques 100% en ligne qui ont plus que jamais le vent en poupe.

"On a commencé depuis deux ans à fermer des agences et cela ne nous a pas empêchés, bien au contraire, d'avoir une base de clients qui s'élargit", a noté vendredi lors d'une conférence de presse le directeur général délégué chargé de la banque de détail.

"Nous n'abandonnons aucun territoire", a promis Laurent Goutard, expliquant que c'est surtout dans les centre urbains, territoire de prédilection de la banque, que le maillage sera rationalisé.

En 2020, Société générale compte s'appuyer sur un réseau d'environ 1.800 agences, contre 2.221 à fin 2014.

La banque au logo rouge et noir, qui compte huit millions de clients particuliers, en veut pour exemple sa nouvelle agence pilote à Dijon, qui a remplacé plusieurs structures plus petites et préfigure l'offre généralisée dans quelques années.

Un large espace en libre service donne accès à une gamme toujours plus étendue d'opérations. L'accès à des conseillers spécialisés sur des thématiques comme l'immobilier, l'épargne ou la retraite est renforcé.

L'annonce d'une généralisation des frais de tenue de compte par tous les grands réseaux français n'est pas non plus vue par SocGen comme une mesure rédhibitoire qui jettera les consommateurs dans les bras des banques en ligne, dont les frais sont moins élevés.

Société générale estime que compte tenu des situations individuelles, entre 20% et 30% de ses clients paieront deux euros par mois en 2016, mais note que l'introduction déjà effective de frais supplémentaires dans son réseau Crédit du Nord n'a pas empêché ce dernier de gagner de nouveaux clients.

BANQUE DÉDIÉE VS CONSEILLER DÉDIÉ

La fin de la politique d'un conseiller dédié pour chaque client n'est pas non plus vue comme un élément pouvant inciter les clients à délaisser la banque traditionnelle, même si cette mesure est identifiée comme un risque majeur par les organisations syndicales.

SG estime pouvoir remplacer, via le renforcement "omnicanal" (agence, internet et téléphone) de sa relation client, le concept de conseiller dédié par celui de "banque dédiée".

"Dans le monde digital d'aujourd'hui, cela nous paraît une promesse plus forte que celle du conseiller dédié", a estimé Laurent Goutard, qui précise que la banque privée conservera un interlocuteur dédié.

Reste que les objectifs assignés à la filiale 100% en ligne de Société générale sont autrement plus ambitieux et témoignent de la dynamique du secteur : Boursorama doit dépasser le seuil de deux millions de clients en 2020, contre 700.000 en septembre dernier.

Société générale pourrait aussi prendre une décision stratégique majeure en devenant le partenaire que l'opérateur télécom Orange souhaite trouver pour lancer une nouvelle banque digitale.

Le directeur général délégué de SocGen, Bernardo Sanchez Incera, qui avait récemment laissé entendre dans une interview aux Echos qu'une telle option était envisageable, a une nouvelle fois laissé la porte ouverte, sans faire directement de commentaire.

"Le territoire dans lequel nous exerçons notre métier a des frontières qui sont perméables et qui bougent, nous irons dans le territoire de l'autre et il y en a d'autres qui viendront dans notre territoire", a-t-il dit vendredi.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

176.46 -1.29%
0.948 -3.07%
1.158 -0.38%
1.62 -2.70%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.