Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SocGen et Crédit agricole nient tout grief sur l'Euribor

Reuters19/07/2012 à 18:16

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE ET CRÉDIT AGRICOLE NIENT TOUT GRIEF SUR L'EURIBOR

PARIS (Reuters) - Le Crédit agricole et la Société générale ont indiqué avoir été contactés dans le cadre d'une enquête liée à la manipulation du taux interbancaire de la zone euro Euribor, mais assurent qu'aucune malversation n'a été découverte à ce jour.

D'après le Financial Times, des traders de la Société générale, HSBC, Deutsche Bank et Crédit agricole ont eu des liens avec un trader de Barclays placé sous surveillance en raison de soupçons de manipulation de l'Euribor.

"Nous coopérons pleinement", a déclaré une porte-parole de la SocGen. "L'enquête se poursuit, mais pour l'heure, aucune allégation n'a été portée contre nous."

Une porte-parole du Crédit agricole a pour sa part confirmé que la banque avait reçu une demande d'informations émanant des autorités de contrôle mais que le groupe n'avait fait l'objet d'aucun grief.

Les autorités européennes et américaines ont ces derniers mois lancé de vastes enquêtes dans le secteur bancaire pour déterminer si des banques se sont livrées avant et pendant la crise à des manipulations des taux interbancaires.

Le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer a déclaré jeudi que les établissements français avaient été interrogés dans le cadre de l'enquête qui concerne au total 18 banques, mais qu'il n'y avait eu à ce stade aucune suite.

Le britannique Barclays a créé le mois dernier la stupeur après avoir admis avoir participé à des opérations visant à manipuler le Libor. Elle a accepté de verser près de 360 millions d'euros aux autorités américaines et britanniques pour mettre fin aux poursuite la visant.

Les banquiers centraux et les autorités de régulation tenteront en septembre de déterminer si le taux interbancaire Libor peut être réformé ou si le scandale créé par sa manipulation à grande échelle par des banques lui sera fatal.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mervyn King, a adressé à ses principaux homologues du monde entier une lettre dans laquelle il juge "évident que des réformes radicales du système Libor sont nécessaires."

Christian Plumb, Matthieu Protard et Leigh Thomas, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

28.48 -0.02%
9.537 +0.11%
1.168 +0.18%
2.49 +1.63%
8.72 +0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.