1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SNCF-Les régions ne paieront pas seules pour les petites lignes-Morin

Reuters21/02/2018 à 16:12
    PARIS, 21 février (Reuters) - Les régions ne paieront pas 
seules pour sauver les petites lignes SNCF, a déclaré mercredi 
le président de l'association Régions de France, après une 
rencontre avec Edouard Philippe. 
    Hervé Morin a salué l'assurance donnée par le Premier 
ministre qu'aucune fermeture unilatérale ne serait décidée par 
l'exécutif et a souhaité que le financement des petites lignes 
soit examiné en rouvrant les contrats de plan Etat-Régions. 
    "On va être vigilant mais très clairement l'analyse au cas 
par cas dans le cadre d'un dialogue est intégrée par le 
gouvernement, c'est ce que nous voulions. Après on verra comment 
tout cela est financé", a-t-il dit à des journalistes. 
    Edouard Philippe et la ministre des Transports, Elisabeth 
Borne, qui consultent avant de préparer une réforme de la SNCF 
potentiellement explosive, se sont engagés à ce qu'aucune ligne 
ne soit fermée sans concertation avec les régions.   
    Le Premier ministre, qui juge que la survie de la SNCF est 
en jeu, dévoilera lundi le calendrier et la méthode retenus. 
    Examiner la pertinence des milliers de kilomètres de lignes 
peu utilisées figure parmi les 43 recommandations du rapport 
Spinetta remis au gouvernement, qui prône aussi notamment 
d'arrêter les embauches sous le statut de cheminot. 
    Pour Hervé Morin, la solution pour les plus petites lignes 
(catégories 7 à 9) est dans la réouverture des contrats de plan. 
    "Des priorités apparaissent aujourd'hui qui n'apparaissaient 
pas hier", a-t-il dit. "La loi sur les mobilités ouvre des 
nouvelles modalités de financement" et des régions ont 
entre-temps fusionné. 
    Il faut, a-t-il poursuivi, que ce travail "nous permette de 
pouvoir régler la question de la rénovation de ces lignes 7 à 9 
dans un dialogue dans lequel l'Etat et les régions sont 
ensemble, comme elles le sont aujourd'hui, puisqu'il n'est pas 
question pour nous un seul instant que les régions paient 100% 
de la rénovation de ces lignes". 
    Il est "trop tôt" pour parler de montant, a-t-il précisé. 
    Selon le rapport Spinetta, la France a conservé nettement 
plus de lignes peu utilisées que ses voisins. 
    Ses auteurs soulignent que 90% des voyageurs-km (unité de 
mesure du trafic) se concentrent sur un tiers du réseau, alors 
que près de 45% du réseau ne supportent que 2% des voyageurs-km. 
    "Il y a donc un paradoxe", écrivent-ils. "Le gestionnaire 
d'infrastructures ne dispose pas des moyens nécessaires pour 
développer la performance du réseau qui supporte 90% des trafics 
et il doit s'endetter lourdement", tandis que "l'Etat et les 
régions consacrent plus de 2 milliards par an à des lignes qui 
ne supportent que 2% des trafics". 
    Selon le rapport, le système ferroviaire a représenté en 
2016 un coût brut de 10,5 milliards d'euros, plus 3,2 milliards 
de subvention d'équilibre au régime de retraite SNCF. 
    Le déficit s'élève quant à lui à environ 3 milliards par an. 
      
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.