1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Si je l'avais écouté, nous en serions à la Sixième Guerre mondiale": Trump fulmine contre Bolton
Reuters29/01/2020 à 17:35

    WASHINGTON, 29 janvier (Reuters) - Donald Trump s'est
déchaîné mercredi sur Twitter contre son ancien conseiller
national à la sécurité, John Bolton, que les démocrates veulent
faire témoigner au procès en destitution du président des
Etats-Unis en cours devant le Sénat.
    Le président républicain assure que son ex-conseiller, en
fonction entre avril 2018 et septembre 2019, l'a "supplié" de
lui trouver un poste dans son administration ne nécessitant pas
le feu vert du Sénat.
    Il l'accuse d'avoir multiplié les erreurs de jugement et
ajoute "l'avoir limogé parce qu'honnêtement, si je l'avais
écouté, nous en serions déjà à la Sixième Guerre mondiale".
    Trump s'étonne enfin que son ancien conseiller, à peine
parti de la Maison blanche, ait "écrit immédiatement un livre
méchant et faux" faisant fi des règles de confidentialité.
    Cet ouvrage n'a pas été publié, mais le New York Times,
s'appuyant sur des sources ayant eu accès au manuscrit, rapporte
dimanche que Bolton contredit radicalement la version de Trump
dans l'affaire ukrainienne qui vaut au président américain un
procès en destitution.
    Le président américain, poursuit le New York Times, lui
aurait bien déclaré en août qu'il comptait conditionner le
maintien de l'aide américaine à l'Ukraine à l'ouverture d'une
enquête, à Kiev, visant des responsables démocrates, dont
l'ancien vice-président Joe Biden.  
    Cette accusation est au fondement même de la procédure
d'"impeachment" lancée l'automne dernier par les parlementaires
démocrates, qui accusent le président américain d'abus de
pouvoir et d'entrave à l'action du Congrès.
    Pour les démocrates, il s'agit d'un développement majeur qui
requiert que John Bolton soit convoqué à témoigner au procès en
destitution.
    La question sera soumise à un vote vendredi ou samedi.
    Pour citer John Bolton comme témoin lors du procès, les
démocrates doivent obtenir l'appui d'au moins quatre sénateurs
républicains.
    "Ne laissez pas les démocrates se jouer de vous", a lancé
Trump aux sénateurs républicains, dont certains pourraient être
tentés.      

 (Susan Cornwell, Patricia Zengerle et Susan Heavey
version française Simon Carraud et Henri-Pierre André)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

29.875 -3.57%
1.11685 0.00%
25.1 -6.59%
16.258 -8.03%
32.25 -2.27%

Les Risques en Bourse

Fermer