1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Shell rate le consensus au T2, rachète $25 mds de titres
Reuters26/07/2018 à 08:49

    LONDRES, 26 juillet (Reuters) - Royal Dutch Shell  RDSa.AS 
a lancé jeudi un programme de rachat de titres de 25 milliards
de dollars et annoncé un bénéfice inférieur au consensus au
deuxième trimestre.
    Ce programme, vis-à-vis duquel Shell s'était engagé à la
suite de l'achat de BG Group en 2016 pour 54 milliards de
dollars, laisse penser que le deuxième pétrolier mondial est
sorti du marasme qui a assombri le secteur de l'énergie durant
trois ans.
    Shell rachètera jusqu'à deux milliards de titres tous les
trois mois et compte en avoir racheté pour 25 milliards de
dollars au moins sur la période 2018-2020, pour autant que le
processus de réduction de la dette se poursuive et en fonction
de la situation des prix du marché pétrolier.
    "Cette décision vient compléter les progrès réalisés depuis
le bouclage de l'acquisition de BG en 2016, avec une refonte de
notre portefeuille par le biais d'un programme de cessions de 30
milliards de dollars et de nouveaux projets, avec une réduction
de la dette nette...", explique Shell dans un communiqué.
    Le bénéfice net part du groupe CCS (current cost of
supplies) du deuxième trimestre a augmenté de 30% à 4,691
milliards de dollars (4 milliards d'euros), mais il est
inférieur au consensus fourni par Shell le donnant à 5,967
milliards de dollars.
    Le production pétrolière et gazière a baissé à 3,442
millions de barils d'équivalent pétrole (bep) contre 3,839
millions au premier trimestre.
    Le ratio de "gearing", qui rapporte la dette à la
capitalisation, a diminué à 23,6% contre un pic de 29,2% au
troisième trimestre 2016. La dette totale est de 66 milliards de
dollars. 

 (Ron Bousso
Wilfrid Exbrayat pour le service français)
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer