Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Shell présente un projet de croissance ambitieux

Reuters 02/02/2012 à 14:08

SHELL DÉVOILE SES PROJETS DE CROISSANCE

par Tom Bergin

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un projet de croissance ambitieux prévoyant le lancement de nouveaux projets et une hausse des investissements afin d'augmenter sa production de gaz et de pétrole de 25% et son cash-flow de 50%.

Des résultats plus faibles qu'attendu au titre du quatrième trimestre, en partie du fait de la faiblesse des marges dans le raffinage, et une quasi-stabilité des investissements ont été sanctionnés par un recul de l'action.

Les actions A cotées à la bourse de Londres reculent de 1,85% à 10h00 GMT, sous-performant l'indice sectoriel européen des pétrolières en repli de 0,7%.

Shell, dont la production a reculé chaque année depuis 2002, à l'exception d'une hausse de 5% en 2010, a dit en attendre une forte augmentation au cours des prochaines années.

"La production de pétrole et de gaz devrait s'établir en moyenne à quatre millions de barils équivalent pétrole en 2017-2018", écrit la compagnie dans un communiqué.

La production s'est établie à 3,215 millions de barils équivalent pétrole en 2011, en baisse de 3% par rapport à l'année précédente.

La hausse de la production résultera d'une augmentation des investissements qui s'établiront entre 32 et 33 milliards de dollars (23,6 à 24,3 milliards d'euros) cette année contre 31,5 milliards en 2011.

Les analystes s'attendaient à une baisse des dépenses d'investissement, Shell ayant bouclé plusieurs grands projets destinés à augmenter sa capacité de production.

Le niveau élevé des investissements est l'une des explications d'un retour sur les capitaux employés décevant à 15,9% contre des niveaux de plus de 20% il y a quelques années alors que les cours du pétrole étaient sensiblement plus bas qu'actuellement.

En dépit d'un cours moyen record du Brent à 111 dollars le baril en 2011, le résultat net du groupe à coût constant des approvisionnements est ressorti à 28,6 milliards de dollars contre 31,4 milliards de dollars en 2008, avant la récession provoquée par l'éclatement de la crise financière.

Le bénéfice net à coût d'approvisionnement constants, c'est à dire après neutralisation des plus ou moins values liées aux changement de valeur des stocks, est ressorti à 6,46 milliards de dollars, grâce à des gains exceptionnels sur cessions d'actifs.

Hors plus-values exceptionnelles, le résultat net est ressorti en hausse de 18% à 4,85 milliards de dollars, contre 5,17 milliards attendu en moyenne par neuf analystes interrogés par Reuters.

Les analystes avaient récemment revu à la baisse leurs prévisions au regard des publications inférieures aux attentes de plusieurs concurrents de Shell.

La compagnie a par ailleurs annoncé une hausse de son dividende au titre du premier trimestre 2012 d'un cent à 43 cents par action, en deçà des attentes des analystes.

Marc Joanny pour le service français, édité par Catherine Monin

Mes listes

valeur

dernier

var.

26.15 0.00%
61428.18 -6.08%
72.28 +0.17%
35.545 -0.86%
161.5 +0.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.