Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SFR, déprécié, pèse sur les comptes 2013 de Vivendi

Reuters25/02/2014 à 10:24

SFR PÈSE SUR LES RÉSULTATS DE VIVENDI EN 2013

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a essuyé en 2013 une nouvelle baisse marquée de ses résultats financiers, encore pénalisé par les difficultés de sa filiale télécoms SFR pour laquelle il a enregistré une dépréciation de plus de 2 milliards d'euros.

Le conglomérat prépare sa sortie du secteur des télécoms avec une introduction en Bourse de SFR théoriquement prévue pour le début de l'été, mais le groupe a confirmé lundi avoir été approché par Altice en vue d'un rachat du deuxième opérateur de téléphonie mobile en France.

"Avec SFR, il (Vivendi) a la volonté de participer à la recomposition du secteur des télécommunications en France en explorant activement toutes les opportunités", déclare le président du directoire de Vivendi, Jean-François Dubos, dans le communiqué de présentation des résultats annuels du groupe.

Le conglomérat, qui est également présent dans la télévision payante et la musique, a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 22,135 milliards d'euros, stable à changes constants grâce à la bonne tenue de ses activités dans les médias.

Son résultat opérationnel ajusté (Ebita) a en revanche reculé de 20,6% pour s'établir à 2,433 milliards tandis que le résultat net a diminué de 9,7% à 1,54 milliard, toujours sous l'effet des difficultés de SFR, sa principale activité et son principal pourvoyeur de liquidités, dont le chiffre d'affaires a reculé de 9,6% l'an dernier.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 22,305 milliards d'euros, un excédent brut d'exploitation de 2,37 milliards et un résultat net de 1,41 milliard, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Dans son communiqué, Vivendi précise avoir enregistré une dépréciation d'écart d'acquisition sur SFR d'un montant de 2,431 milliards, conséquence des baisses de tarifs consenties par l'opérateur dans le contexte de la guerre des prix sur le marché français du mobile en France, a expliqué Hervé Philippe, le directeur financier du conglomérat, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Prié de dire combien SFR était désormais valorisé dans les comptes du groupe, Hervé Philippe n'a pas souhaité communiquer de chiffre, de même qu'il n'a pas fourni de prévision pour l'opérateur en 2014.

Vivendi, dans son communiqué, ne fait pas mention du dividende qui sera versé aux actionnaires au titre de 2013.

La décision sera prise ultérieurement et un conseil de surveillance se réunira vers fin mars début avril pour décider des délibérations qui seront mises au vote lors de la prochaine assemblée générale, a précisé le directeur financier du groupe, qui attend notamment de boucler la cession de ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom au groupe Etisalat.

Celle-ci devrait intervenir dans les semaines à venir, a-t-il précisé.

Le titre Vivendi a clôturé lundi en hausse de 1,99% à 21,25 euros, donnant une capitalisation boursière de 28,5 milliards. Depuis le début de l'année, il affiche une progression de 11%, à comparer à la hausse de 2,3% de l'indice sectoriel des médias.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Mes listes

valeur

dernier

var.

51.175 +1.53%
2948.69 +0.79%
5 +2.46%
13.235 +0.65%
1.445 +1.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.