1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SFR confirme renoncer à son projet de "fibrer la France"
Reuters13/12/2017 à 11:20

    PARIS, 13 décembre (Reuters) - Les dirigeants de l'opérateur 
télécoms SFR, filiale d'Altice  ATCA.AS , ont confirmé mercredi 
renoncer à leur ambition de fibrer intégralement la France sans 
subvention face aux oppositions suscitées par le projet et aux 
inquiétudes des investisseurs quant à son coût. 
    Le numéro deux français des télécoms avait jeté un pavé dans 
la mare pendant l'été en annonçant vouloir déployer la fibre 
seul sur l'intégralité du territoire sur ses ressources propres, 
remettant en cause l'architecture des déploiements mis en oeuvre 
depuis plusieurs années dans le cadre du plan France Très Haut 
Débit.  
    Le projet avait suscité des réserves de la part de certaines 
collectivités locales et des pouvoirs publics ainsi que des 
interrogations sur sa rentabilité. 
    Le groupe a depuis rencontré des turbulences sur les marchés 
financiers après des résultats décevants publiés au troisième 
trimestre, ce qui a conduit son propriétaire Patrick Drahi à 
annoncer une refonte de la direction, des cessions d'actifs et 
une priorité accordée à la réduction de la dette. 
    "C'est vrai que c'était un projet cohérent. Il rencontre 
certaines difficultés parce qu'on a besoin de la collaboration 
des collectivités locales", a expliqué le nouveau PDG de SFR 
Alain Weill lors d'une audition devant la Commission des 
Affaires économiques de l'Assemblée nationale.  
    "Avec Patrick Drahi qui a une relation de longue date avec 
les collectivités locales, on a décidé récemment d'aller sur un 
modèle plus traditionnel à travers les appels d'offres, à 
travers les RIP [Réseaux d'initiative publique], à travers une 
collaboration avec les collectivités locales puisque ce projet 
d'y aller seul ne rencontre pas le soutien des collectivités 
locales", a-t-il ajouté. 
    Interrogé à plusieurs reprises sur les difficultés de SFR, 
Le PDG a répété qu'il n'y avait pas d'inquiétude sur la santé 
financière de l'opérateur et de sa maison mère Altice, estimant 
que les problèmes étaient avant tout d'ordre commercial et 
marketing. 
    L'opérateur prévoit de lancer au premier trimestre de 2018 
de nouvelles offres commerciales qu'il espère "plus claires et 
plus lisibles". 
 
 (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

Euronext Amsterdam 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer