1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sept ans de baisse régulière des prix immobiliers en Grèce
Reuters15/02/2016 à 14:07

LES PRIX IMMOBILIERS EN GRÈCE CONTINUENT DE RECULER

ATHENES (Reuters) - Les prix du marché immobilier grec ont baissé de 5,1% en 2015, accusant ainsi une chute de 41,5% depuis 2008, avant que la récession ne s'abatte sur la Grèce.

Les prix des appartements ont diminué de 5,4% au quatrième trimestre, par rapport à la période comparable de l'année précédente, a déclaré la Banque de Grèce, après une contraction de 5,8% le trimestre précédent, un ralentissement qui ne permet pas d'affirmer que la chute des prix touche à sa fin.

"La baisse cumulée de 41% est un ajustement des prix considérable mais afin d'être en mesure de dire que nous en voyons le terme, il faut une stabilisation de trois facteurs d'influence: le revenu disponible des ménages, les impôts fonciers et une amélioration des perspectives économiques", a dit Ilias Lekkos, économiste en chef de la Banque du Pirée.

Les biens immobiliers représentent une large part de la richesse des ménages en Grèce, le pays comptant l'un des taux de propriété immobilière les plus élevés d'Europe, soit 80% contre 70% pour la moyenne européenne, selon l'European Mortgage Foundation.

Le déclin des prix immobiliers s'est ralenti, depuis des baisses de 10,8% en 2013 et de 7,5% en 2014, mais alors qu'il semblait que le ralentissement serait encore plus important au début de 2015, avec une baisse annuelle qui n'était plus que de 4%, une rechute s'est produite au second semestre.

(George Georgiopoulos; Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

41.625 -3.29%
5269.92 -2.03%
1.13023 0.00%
25.525 -3.95%
2.21 -0.32%

Les Risques en Bourse

Fermer