1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Selon Washington, la Syrie prépare une nouvelle attaque chimique
Reuters27/06/2017 à 05:08

    WASHINGTON, 27 juin (Reuters) - La Maison blanche a annoncé 
lundi que le régime syrien était, selon ses informations, en 
train de préparer une nouvelle attaque à l'arme chimique et a 
mis en garde le président syrien Bachar al Assad du "prix élevé" 
que paierait son armée en cas d'attaque sur des civils. 
    Les préparatifs détectés sont similaires à ceux entrepris 
avant l'attaque de Khan Cheikhoune, qui a tué des dizaines de 
civils le 4 avril dernier, a précisé la Maison blanche.  
    Donald Trump avait ordonné en représailles des frappes de 
missiles contre une base aérienne syrienne présentée comme le 
point de départ de l'attaque au gaz sarin. 
    Cette frappe américaine, la première menée 
intentionnellement contre des forces pro-gouvernementales 
syriennes depuis le début du conflit en 2011, avait accru le 
risque de confrontation entre les Etats-Unis et la Russie et 
l'Iran, principaux alliés de Damas. 
    Des responsables américains avaient défendu à l'époque une 
intervention "ponctuelle" destinée à prévenir de futures 
attaques à l'arme chimique, et ne signalant pas d'expansion du 
rôle de Washington dans le conflit syrien. 
    Depuis, les Etats-Unis ont participé à une série 
d'opérations contre les forces du régime et des milices alliées 
soutenues par l'Iran, pour la plupart présentées comme des 
mesures d'auto-défense.     
    L'émissaire des Nations unies Nikki Haley a déclaré lundi 
sur Twitter: "Toute nouvelle attaque commise sur le peuple 
syrien sera attribuée à Assad, mais aussi à la Russie et à 
l'Iran qui soutiennent le massacre de son propre peuple." 
    Depuis avril, Washington a multiplié les frappes sur des 
milices chiites soutenues par l'Iran et a abattu un drone qui 
menaçait les force de la coalition ainsi que, plus récemment, un 
avion de l'armée de l'air syrienne, au sud de Rakka.  
 
 
 
 (Eric Beech, avec Michelle Nichols, Julie Carriat pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer