Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CAC 40

5 444.1600Pts
+0.10% 
Ouverture théorique 5438.36

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 428.1800

  • clôture veille

    5 438.5500

  • + haut

    5 446.7000

  • + bas

    5 414.4000

  • +haut 12 derniers mois

    5 567.0300

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.0700

  • volume

    3 917

  • dernier échange

    24.04.18 / 18:05:01

  • + Alerte

  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer

Secteur IT : Fort mouvement de consolidation à venir

Boursorama07/11/2008 à 19:10
David Salabi, directeur associé de Financière Cambon, table sur un important mouvement de concentration au premier semestre sur le secteur des technos.

La crise actuelle impacte-t-elle lourdement le secteur des technos ?

David Salabi : L’impact est essentiellement boursier. Les multiples moyens de ces sociétés sont en général de 8 à 10 fois l’Ebit. Aujourd’hui ces multiples sont de 4. Toutefois, d’un point de vue économique, ces sociétés ne subissent pas la récession et sont toujours en croissance, même si celle-ci sera inférieure à celle de l’année passée. L’excès de pessimisme sur le secteur n’est pas justifié. Ces dernières années il n’y pas eu de bulle sur les technos. La croissance a été régulière, de l’ordre de 6 à 7%, contre des hausses de près de 15% dans les années 2000 avant l’éclatement de la bulle.

Pourquoi le marché ne reconnaît-il donc pas le potentiel de ces valeurs technos ?

D. S. : Le principal problème est celui de la liquidité. Il n’y a pas d’acheteurs dans ces périodes troubles. Ce sont en majorité des small et mid caps, hormis les gros opérateurs télécoms. Même si la société connaît une croissance de son activité et est sous-valorisée, les acheteurs ne sont pas là. Il y a également une exagération des anticipations des analystes, qui tablent sur une décroissance excessive du secteur. Il y a un vrai besoin en IT de la part des sociétés.

Quelles sont les perspectives pour le secteur à moyen terme ?

D. S. : Il va y avoir un important mouvement de concentration, car le secteur est exagérément sanctionné par le marché et que les valorisations sont aujourd’hui très basses. Récemment Groupe Open a réalisé une OPA sur Sylis, mais celle-ci est une opération de croissance externe et non juste opportuniste, basée uniquement sur la valorisation. Beaucoup de dossiers sont en préparation. Le redémarrage des technos devrait arriver en même que le retour des OPA.

Est-ce le bon moment pour entrer sur le secteur ?

D. S. : Il y a encore le problème technique du faible nombre d’acheteurs. Sur le long terme, c’est intéressant, mais à court terme, cela reste trop incertain. Il vaut mieux attendre le retour des investisseurs sur les mid caps.

Quelles sont vos valeurs favorites ?

D. S. : Devoteam, Outremer Telecom et Aubay Technologie sont trois valeurs très sous-valorisées. Ces sociétés ont également un bon historique, des dirigeants performants, de confiance et qui ont déjà connu des crises, une bonne gestion, et un endettement maîtrisé.


Propos recueillis par Lucie Morlot

Valeurs associées

+0.10%

Mes listes

valeur

dernier

var.

8.098 +0.17%
13.745 +0.22%
3510.88 +0.48%
0.339 -5.31%
24.3 -1.46%
215.44 +0.14%
45.64 -1.13%
0.148 -15.02%
25.14 -3.38%
83.56 -1.25%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.