Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Seb réalise une année record et revoit à la hausse son objectif de marge opérationnelle
information fournie par AOF26/01/2022 à 14:00

(Crédits photo : GROUPE SEB -  )

(Crédits photo : GROUPE SEB - )

(AOF) - Le groupe SEB a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 8,059 milliards d'euros, en progression de 16,1% par rapport à 2020, avec une croissance à parités et structure constantes de 15,5%. La croissance organique a été alimentée par un développement robuste de l'activité Grand Public, tiré en priorité par le e-commerce, et par une dynamique retrouvée en Professionnel, notamment sur le segment du café. Par rapport à 2019, les ventes sont ainsi en hausse de 9,6%.

L'activité Grand Public a réalisé une très belle année, avec un chiffre d'affaires de 7,431 milliards d'euros, en hausse de 16,7% sur un an, dont +16 % à tcpc. Ceci reflète un excellent 1er semestre (croissance organique de 29,6%), sur fond de très forte demande de petit équipement domestique et d'historiques 2020 faibles ; ainsi que le maintien d'une solide dynamique des ventes au second semestre, malgré une base de comparaison 2020 beaucoup plus exigeante.

L'activité Professionnelle (Café à environ 90%) a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 628 millions d'euros, en progression de 10,2% à tcpc. Sur les trois derniers mois de l'année, la croissance organique de 14,4 % a davantage été portée par l'activité courante que par des deals ponctuels.

La croissance des ventes ayant été meilleure qu'anticipé, SEB a revu à la hausse son estimation de marge opérationnelle d'activité pour 2021, celle-ci devant atteindre 10%, contre " proche de 10 % " comme communiqué fin octobre.

Le Résultat Opérationnel d'Activité devrait ainsi légèrement excéder 800 millions d'euros, incluant des surcoûts (matières, composants, fret, devises) estimés autour de 300 millions.

AOF - EN SAVOIR PLUS

La Chine devient le premier consommateur de cosmétiques français

Les exportations du secteur français de la cosmétique ont reculé de 11,8%, à 15,7 milliards d'euros en 2020. La crise sanitaire a désorganisé la production et la logistique de la filière, qui conserve néanmoins sa position de deuxième contributeur au solde positif du commerce extérieur. La France maintient également sa place de leader mondial du secteur (24 % de parts de marché).

Dans un mouvement similaire à celui de l'industrie du luxe , la Chine est devenue le premier marché, devant l'Allemagne et les Etats-Unis. En 2020, les exportations vers ce pays ont bondi de 20,7%, alors qu'elles reculaient de 15% vers les Etats-Unis et de 24% vers l'Allemagne. D'après la Fédération des entreprises de la beauté, la Chine est de loin le premier acheteur de rouge à lèvres français, avec plus d'un rouge à lèvres sur quatre exportés.

Valeurs associées

SEB
Euronext Paris +0.95%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.