Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SeaFrance/MyFerryLink : ce que contient l'accord

Le Parisien01/09/2015 à 12:53

SeaFrance/MyFerryLink : ce que contient l'accord

Après plusieurs mois de conflit, un accord a été signé après huit heures de négociations lundi soir sur l'avenir des salariés de SeaFrance. 402 des 487 salariés de la Scop vont être reclassés par le groupe Eurotunnel, ex-propriétaire des bateaux de la compagnie MyFerryLink assurant la liaison transmanche et le repreneur DFDS.

«Cet accord prévoit la création de 402 emplois par Eurotunnel et DFDS, ainsi que le versement d'une indemnité transactionnelle pour les salariés sans emploi au 1er janvier 2016» explique le secrétariat d'État aux Transports dans un communiqué. Le contenu de l'accord doit être exposé par le Syndicat maritime Nord (SMN) lors d'une assemblée générale des adhérents mardi midi. Les salaires du mois d'août pourront être payés par le liquidateur.

Quant aux bateaux Rodin et Berlioz, cédés par Eurotunnel à DFDS et occupés par des marins depuis deux mois, ils «seront restitués le mercredi 2 septembre à 9 heures». Le groupe Eurotunnel a fait part de sa «satisfaction de pouvoir transférer le Rodin et le Berlioz à DFDS et de son profond regret de devoir abandonner leur exploitation».

Cette sortie de crise intervient trois ans après la création de la Scop SeaFrance, sur les cendres de la défunte compagnie du même nom, et un mois après sa liquidation judiciaire. À l'origine des difficultés de la Scop, des décisions défavorables de la Commission de la concurrence britannique qui estimait qu'Eurotunnel se trouvait en situation de monopole avec sa filiale MyFerryLink sur la ligne Calais-Douvres. L'accès au port de Douvres avait été interdit aux navires MyFerryLink, puis autorisé en appel, interdit de nouveau, et finalement autorisé le 15 mai.

Le 7 juin, le groupe Eurotunnel avait accepté l'offre du groupe danois DFDS pour la vente de deux des trois navires. La Scop SeaFrance avait été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer le 31 juillet.

L'accord ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.642 +0.31%
0.08 0.00%
66.38 -0.12%
1.231 0.00%
138.82 -0.19%
0.359 -2.84%
1.94 -3.48%
1.278 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.