Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scor : Covéa porte plainte contre Denis Kessler
Cercle Finance25/03/2021 à 09:52

(CercleFinance.com) - Covéa, le premier actionnaire de Scor, a annoncé mercredi avoir déposé une plainte auprès du Parquet National Financier à l'encontre du PDG du réassureur, Denis Kessler, accusé de 'manipulation de cours' et d''abus de biens sociaux'.

Le groupe d'assurance mutualiste - qui détient les marques MAAF, MMA et GMF - explique que les faits, commis entre septembre 2018 et janvier 2019, concernent notamment le rachat massif d'actions lancé par Scor pour un montant total de 195 millions d'euros.

D'après Covéa, ce programme a permis de gonfler artificiellement le cours et entrainé un surcoût pour Scor de 31 millions d'euros.

La plainte vise par ailleurs l'engagement de près de 16 millions d'euros de frais de conseils pour 'prétendument contrer une tentative de prise de contrôle de Scor par Covéa' alors que Covéa rappelle qu'il avait retiré sa proposition début septembre 2018.

Du côté de Scor, le groupe de réassurance fait état de sa 'stupéfaction' face à cette plainte qui, note-t-il, survient plus de deux ans après les faits qu'elle prétend dénoncer.

Concernant son programme de rachats d'actions et les frais de conseil, la société évoque des dépenses 'parfaitement justifiées' et 'légitimes'.

Scor rappelle à cet égard que le Tribunal de commerce de Paris a jugé en novembre 2020 que Thierry Derez, le PDG de Covéa, avait violé ses obligations d'administrateur de Scor en transmettant à son groupe des documents confidentiels en vue de préparer la mise en oeuvre du projet de prise de contrôle.

Scor fait par ailleurs remarquer que la plainte de Covéa intervient alors que le procès pénal à l'encontre de Thierry Derez et Covéa - respectivement pour délits d'abus de confiance et recel d'abus de confiance - doit se tenir en juillet prochain devant le Tribunal correctionnel de Paris.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.33%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer