Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CAC 40

5 283.86Pts
-1.92% 
Ouverture théorique 5386.36

FR0003500008 PX1

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    5 350.96

  • clôture veille

    5 387.38

  • + haut

    5 362.33

  • + bas

    5 283.86

  • +haut 12 derniers mois

    5 657.44

  • +bas 12 derniers mois

    4 995.07

  • volume

    818

  • dernier échange

    25.06.18 / 18:05:08

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CAC 40

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CAC 40 à mes listes

    Fermer

Schneider vise une hausse de sa marge en 2015, nouvelles économies

Reuters19/02/2015 à 12:05

* Marge d'Ebita ajusté 13,9% contre 14,3% retraité, 13,9% proforma * Marge +40 pdb proforma hors changes, marge de 14%-14,5% visée en 2015 * L'Asie-Pacifique passe devant l'Europe de l'Ouest * Priorité à la croissance organique dans le nouveau plan "Schneider is On" * 1 md de gains de productivité, cessions et rachats d'actions (Actualisé avec conférence de presse, cours et commentaire) par Gilles Guillaume PARIS, 19 février (Reuters) - Schneider Electric SCHN.PA a présenté jeudi un nouveau plan stratégique donnant la priorité à l'amélioration de sa marge, à la croissance organique et aux économies, après une année 2014 marquée par une légère baisse de sa rentabilité imputable aux effets de changes. Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension a affiché en 2014 une marge d'Ebita ajusté de 13,9%, en baisse de 40 points base par rapport au comparatif retraité de 2013 (14,3%). Par rapport au comparatif proforma (13,9%), la marge reste stable, et elle augmente de 40 points de base si l'on exclut les effets défavorables des devises. Schneider a dit viser pour 2015 une marge de 14% à 14,5%. "En ligne avec notre nouveau programme d'entreprise, nous voulons faire croître notre marge, et 2015 est une première étape dans cette progression", a déclaré à Reuters le directeur financier Emmanuel Babeau. Le groupe vise aussi pour cette année une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d'affaires, ressortie à 1,4% en 2014. Il compte pour cela sur la poursuite de la croissance en Amérique du Nord, sur une stabilisation en Europe, sur une amélioration en Chine après son ralentissement du quatrième trimestre et sur une accélération en Inde, susceptibles d'éclipser un environnement de marché toujours difficile en Russie. En 2014, l'Asie-Pacifique est devenue la première région d'activité du groupe, passant de justesse devant l'Europe de l'Ouest. En Bourse, après de légères pertes initiales, l'action Schneider grappille 0,16% à 10h30, alors que l'indice CAC 40 .FCHI est quasi inchangé (+0,03%). "La performance annuelle est globalement en ligne avec les prévisions", commente la Société générale dans une note de recherche. "Le point d'orgue de la présentation d'aujourd'hui, ce sont les engagements du management sur la croissance organique, et le ROCE." GAINS ATTENDUS D'ICI 2017 Dans le cadre de son nouveau plan "Schneider is On", qui couvre la période 2015-2020, le groupe vise 3% à 6% de croissance organique sur l'ensemble du cycle et une amélioration de sa marge d'Ebita sur les trois premières années. A plus long terme, Schneider estime que cette marge s'inscrira entre 13%, en cas de ralentissement économique, et 17%, quand les choses vont bien plusieurs années de suite. Le plan stratégique prévoit aussi un milliard d'euros de gains de productivité supplémentaires sur les trois premières années du plan, un montant identique à celui du programme précédent "Connect", et 400-500 millions d'euros d'économies brutes sur les fonctions support à fin 2017. Schneider vise également 1 à 1,5 milliard d'euros de rachats d'actions dans les deux prochaines années. Il a proposé de verser un dividende de 1,92 euro par action (+3%), intégralement en numéraire, au titre de l'exercice écoulé. S'il envisage toujours des acquisitions complémentaires dans ses activités coeur à fort effet relutif, le groupe entend désormais donner la priorité à la croissance organique, à l'intégration des sociétés acquises dernièrement - Invensys notamment - et à l'amélioration des retours sur capitaux engagés. Schneider, qui clôture ainsi un cycle de croissance externe actif qui l'aura vu tripler de taille en dix ans, continuera en revanche d'optimiser son portefeuille en cédant des activités jugées non stratégiques. Ces opérations pourraient générer jusqu'à plusieurs centaines de millions d'euros de moins-values ou de dépréciations d'actifs, a précisé le groupe. * Le communiqué : http://bit.ly/1CLtrIP * La présentation : http://bit.ly/1Du0X9r (Edité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

-1.92%
-2.84%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.