1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Schneider Electric : une valeur à dimension technologique
Cercle Finance19/07/2019 à 17:25

(CercleFinance.com) - A la Bourse de Paris, les valeurs du luxe sont pas les seules à voler de records en records. Quelques belles industrielles sont dans le même cas : on pense d'emblée à Air Liquide, mais Schneider Electric mérite également le détour.

C'était le 1er juillet. En séance, l'action Schneider Electric marquait le plus haut niveau de son histoire à 81,18 euros. Peut-être est-ce lié à la journée investisseurs organisée juste avant, le 26 juin.

Ce qui permet de tordre le cou à des clichés : un lieu commun boursier veut que Legrand soit le spécialiste des équipements électriques à basse tension (interrupteurs, contacteurs, etc), et Schneider Electric celui de la moyenne tension (tableaux électriques, etc). Or les choses ont bien changé, surtout peut-être pour Schneider. Le groupe est désormais doté d'une forte dimension technologique, après notamment nombre d'acquisitions dans les logiciels.

Et c'est tant mieux : certes, la consommation d'électricité devrait continuer de croître. Mais ce ne sera plus en raison de l'industrie, mais de la généralisation des technologies de l'information.

De plus, les comportements et les attentes ont changé, de même que la sensibilité aux questions environnementales. Les entreprises, elles, sont attentives aux dépenses énergétiques. Ce qui plaide pour les systèmes améliorant l'efficacité énergétique des bureaux, des usines, des machines, des logements etc. La 'numérisation' des bâtiments et l'essor de l'Internet des objets devraient y contribuer. Bref, la 'croissance électrique' restera de mise, mais elle sera plus technologique et logicielle qu'auparavant.

Autre élément clé : la mutation du mix électrique mondial. Selon Bloomberg New Energy Finance, d'ici 2050, les unités éoliennes, solaires et leurs systèmes de stockage généreront la moitié de l'électricité mondiale. Or cette production électrique décentralisée a besoin de davantage de régulation, un besoin auquel Schneider peut répondre.

A suivre sur l'agenda du groupe : les comptes semestriels, le 25 juillet.

EG

Valeurs associées

Euronext Paris -0.70%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer