Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Schneider Electric, Legrand et Rexel dans le viseur de l'Autorité de la Concurrence
information fournie par AOF06/07/2022 à 16:58

(AOF) - Les spécialistes des infrastructures électriques Schneider Electric et Legrand ainsi que leur distributeur Rexel ont annoncé avoir reçu le 4 juillet une notification de griefs émanant de l'Autorité de la Concurrence. Celle-ci porte sur un "mécanisme de pratiques de prix imposés aux distributeurs de prix matériel électrique. C'est une pratique qui a duré plus de dix ans", a fait savoir Stanislas Martin, rapporteur général de l'Autorité de la Concurrence. Cette notification intervient après la publication d'un article de Mediapart et d'un signalement par l'association Anticor.

Les trois groupes visés ont chacun réagi à cette affaire dans laquelle les premières investigations menées par l'Agence anti-corruption (AFA) datent de 2017.

Schneider Electric "conteste fermement les allégations de la notification des griefs" et "soumettra sa réponse à l'Autorité de la concurrence en temps utile", a indiqué le groupe dans un communiqué.

De son côté, Legrand "confirme son attachement au strict respect de la législation en vigueur" et "entend exercer pleinement ses droits dans le cadre de la procédure contradictoire qui s'ouvre", a affirmé le fabricant de matériel électrique dans un communiqué distinct.

Pour sa part, Rexel a précisé que "la notification de griefs visait spécifiquement le mécanisme des dérogations, qui est une réduction de prix visant à offrir aux clients l'offre la plus compétitive".

Selon le distributeur, le mécanisme des dérogations, "transparent et connu de tous les acteurs du marché, est une pratique habituelle dans le monde de la distribution professionnelle de matériel électrique".

Face à ces accusations, Rexel a assuré veiller "en permanence à se conformer rigoureusement aux lois et règlements en vigueur".

A l'instar de Schneider Electric et de Legrand, Rexel compte faire "valoir sa position et ses droits dans le cadre de cette procédure".

"Cette notification des griefs constitue la première étape d'une procédure contradictoire et ne préjuge en rien de la décision finale qui sera prononcée de manière indépendante par le Collège de l'Autorité de la concurrence", a ajouté Schneider Electric dans son communiqué.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.61%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -0.93%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 06/07/2022 à 16:58:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.