Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Schneider Electric entérine la cession de ses activités en Russie à ses dirigeants locaux
information fournie par AOF04/07/2022 à 15:49

(AOF) - L'équipementier Schneider Electric a entériné le 3 juillet l'accord-cadre prévoyant la cession de sa filiale Schneider Electric Russie à l'équipe dirigeante locale. Schneider Electric a réalisé environ 2% de son chiffre d'affaires total 2021 (29 milliards d'euros) en Russie.

A la suite de cette opération, annoncée aux marchés le 27 avril, le groupe prévoit de déprécier jusqu'à 300 millions d'euros de valeur nette comptable et de réaliser une reprise - sans incidence sur la trésorerie - de la réserve de conversion de devises associée à ces activités, actuellement estimée à 17 millions d'euros. Cet impact sera réajusté à la clôture de la transaction, dont le montant n'a pas été divulgué.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Numéro un mondial des équipements pour la transformation numérique de la gestion de l’énergie et de l’autonomisation des bâtiments, des infrastructures et de l’industrie ;

- Chiffre d'affaires de 29 Mds€, réparti entre les produits (59 % des ventes), les systèmes (23 %) et les logiciels & services (18 %) ;

- Pénétration des « nouvelles économies » qui pèsent 53 % du chiffre d’affaires dont 31 % pour l’Asie-Pacifique, devant l’Amérique du nord (28 %) et l’Europe de l’ouest (25 %) ;

- Modèle d'affaires de réponse aux besoins de 4 marchés – construction, data centers, infrastructures et industries- par des offres de services numériques combinant énergie, automatismes, et sécurisation de l'éco-système par le cloud, et par une gestion complète des cycles de vie et la migration de la gestion de site par site vers une entreprise intégrée ;

- Capital éclaté (2,53 % et 4,77 % des droits de vote pour la Caisse des dépôts), Jean-Pascal Tricoire étant président-directeur général du conseil d'administration de 15 membres ;

- Situation financière saine ave une dette nette de 7,1 Md€ et un autofinancement libre de 2,8 Md€.

Enjeux

- Stratégie “ Life is on “ :

- productions en 4 hubs, Europe, Etats-Unis, Chine et, depuis 2021, l’Inde,

- renforcement de la digitalisation, du design à la production puis la maintenance et montée des ventes en ligne,

- objectifs 2022-2024 : hausse annuelle du chiffre d’affaires entre 5 et 8 %, autofinancement libre de 4 Mds€ et montée à 17 % de la marge opérationnelle dès 2022 ;

- Stratégie d'innovation appuyée sur la méthodologie Design Thinking & Lean Start Up :

- digitalisation totale de la chaîne logistique et migration de la gestion de site par site vers une entreprise intégrée ,

- plateforme EcoStruxure pour les produits connectés,

- partenariats stratégiques, avec Planon (gestion des données et analyse des bâtiments), Carlyle (joint-venture AlphaStruxure d'infrastructures intelligentes),

- soutien aux start-up (200) avec le fonds SE Ventures et des incubateurs,

- portefeuille de 19 000 brevets ;

- Stratégie environnementale Impact 2021-2025 visant zéro émission nette de CO2 en 2030 :

- climat : 8/10èmes du chiffre d’affaires provenant de revenus à impact positif pour l’environnement, accompagnement des clients pour éviter 800 Mt d’émissions de CO2 et de 1 000 fournisseurs pour réduire de moitié leurs émissions de CO2,

- ressources : 50 % de matières 1ères durables et 100 % des emballages en carton recyclé ;

- Remodelage du portefeuille - croissance externe dans l’offre logicielle et l’offre technologique aux fournisseurs d’énergie et cessions de 1,5 à 2 Mds€ entre 2021 et 2022 ;

- Ambitions fortes dans les services dont la croissance sera double de celle du groupe.

Défis

- Tensions sur la chaîne logistique accentuées par les confinements en Chine (2ème marché du groupe), pénuries des composants électroniques pour les automatismes industriels et forte inflation, compensées par les hausses de prix et la multiplication des centres de stocks ;

- Guerre Russie-Ukraine : cession des activités en Russie (2 % des revenus) à la direction locale, avec impact de 300 M€ sur le bilan ;

- Fusion avec la filiale IGE+mai et intégration totale de son activité ;

- Après un démarrage fort au 1er trimestre, objectif 2022 confirmé d'un chiffre d’affaires en hausse de 7 à 9 % et d'une marge opérationnelle en gain de 30 à 60 points de base ;

- Dividende 2021 à 2,90 € et plan de rachat d'actions entre 0,9 et 2 Mds.

De belles perspectives avec l'hydrogène vert pour la filière électrique

Le plan hydrogène français de 7 milliards d'euros, qui a été porté à 9 milliards, vise à développer une filière industrielle de la production d'hydrogène bas carbone. Le Gimélec, le groupement des entreprises de la filière électronumérique en France, a identifié de fortes retombées pour les fabricants de matériel électrique. Pour ses membres, les retombées économiques sont chiffrées à 10 milliards d'euros d'ici à 2030, puis de 20 milliards supplémentaires pour la période 2030 à 2040, principalement pour la filière des fabricants de matériels électronumériques (des transformateurs aux systèmes de contrôle commande). Cela va engendrer des recrutements massifs, en particulier dans les territoires où se concentreront les efforts de développement de l'hydrogène, en Méditerranée et dans la Vallée de la Seine.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.70%

1 commentaire

  • 04 juillet17:03

    il ne faudrait rien donner mais tout bruler avant de partir... les russes comprendraient beaucoup plus vite


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.