1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Scandale de pédophilie en Pennsylvanie: "la honte et le chagrin" du Vatican
Reuters17/08/2018 à 00:39

 (Ajoute déclarations supplémentaires aux deux derniers
paragraphes)
    CITE DU VATICAN/BOSTON, 17 août (Reuters) - Le Vatican, dans
sa première réaction face au nouveau scandale de pédophilie qui
frappe l'Eglise catholique aux Etats-Unis, a exprimé jeudi soir
"sa honte et son chagrin".
    Le pape François comprend combien "ces crimes peuvent
ébranler la foi et l'esprit des croyants" et, dans cette
"tragique horreur qui détruit la vie des innocents", "les
victimes doivent savoir que le pape est de leur côté", ajoute le
porte-parole du Vatican, Greg Burke, dans un communiqué.
    "Le Saint-Siège condamne sans équivoque les abus sexuels
commis sur des enfants. Les abus décrits dans le rapport sont
criminellement et moralement répréhensibles. Ces actes ont trahi
la confiance et ont volé aux victimes leur dignité et leur foi",
poursuit-il.
    "L'Eglise doit tirer des leçons du passé et il doit y avoir
une prise de responsabilité de la part de ceux qui ont abusé et
de ceux qui ont permis que cela se produise."     
    Les autorités de Pennsylvanie ont révélé mardi que quelque
300 prêtres pédophiles avaient violé ou abusé d'un millier
d'enfants qu'ils ont réduits au silence en se servant de la foi
comme d'une arme tout en étant systématiquement couverts par les
autorités épiscopales. L'enquête porte sur une période de 70
ans.  
    "L'objectif primordial dans tout cela est de renforcer les
protections contre les prédateurs dans l'Eglise et quiconque les
dissimulerait", a déclaré le cardinal Daniel DiNardo, président
de la Conférence américaine des évêques catholiques.
    "Ces protections contraindront les évêques aux plus hauts
standards de transparence et de responsabilité", a-t-il ajouté
dans un communiqué.

 (Philip Pullella et Scott Malone; Henri-Pierre André et Jean
Terzian pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

69.58 +6.38%
1.13464 +0.07%
20.74 +0.97%
25.32 +1.12%
1.733 +3.15%

Les Risques en Bourse

Fermer