1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SAS avertit sur le carburant et plombe le secteur aérien
Reuters04/12/2018 à 12:22

SAS AVERTIT SUR LE CARBURANT ET PLOMBE LE SECTEUR AÉRIEN

STOCKHOLM (Reuters) - La compagnie aérienne SAS chute lourdement mardi à la Bourse de Stockholm, entraînant dans son sillage l'ensemble du secteur aérien en Europe, après avoir averti que la hausse du prix des carburants et une compétition accrue pourraient peser sur ses bénéfices sur l'exercice 2018-2019.

Le titre du transporteur suédois cédait plus de 6% à 20,88 couronnes à la mi-journée.

Dans la foulée, Air France-KLM et Lufthansa figuraient parmi les plus fortes baisses en Europe. L'action du groupe franco-néerlandais lâchait 4,7% à 9,45 euros et le titre Lufthansa abandonnait 3,4% à 20,48 euros à Francfort. Le compartiment européen des transports et du tourisme cédait, lui, 1,1%.

"SAS a réalisé sur 2017-2018 ses meilleurs résultats depuis des années. Toutefois au quatrième trimestre, les effets de la hausse du prix des carburants a commencé à se faire sentir et nous pensons que cela continuera en 2019", a déclaré le groupe.

"Je pense que de nombreux investisseurs sont inquiets des perspectives de l'entreprise", a relevé Jacob Pedersen, analyste chez Sydbank.

Sur l'exercice fiscal en cours, SAS a dit s'attendre à un résultat positif avant impôt et éléments non exceptionnels, mais le directeur général Rickard Gustafson a indiqué à Reuters que SAS préciserait plus tard ses prévisions en raison d'un certain nombre d'incertitudes.

"Certains facteurs, qui affectent sensiblement le résultat sont très volatils, le prix du pétrole en est un", a-t-il dit.

La compagnie suédoise a toutefois fait état de résultats annuels les plus solides depuis des années. Sur 2017-2018, le bénéfice imposable est ressorti à 2,1 milliards de couronnes, conforme aux attentes.

(Anna Ringstrom; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • b.paccia
    04 décembre13:47

    OK avec toi vanbois à 100%

    Signaler un abus

  • yannd83
    04 décembre13:07

    le pb c'est que Emirates, Ethiad etc....font le plein dans leur pays avec des prix au ras des pâquerettes

    Signaler un abus

  • vanbois
    04 décembre12:43

    Et si les compagnies payaient des taxes sur le carburant ? Et si on informait que le CO2 émit en altitude est le pire car il n'y a pas de végétaux pour l'absorber ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer