Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SARTORIUS STEDIM BIOTECH : résultats annuels en forte hausse, perspectives solides
AOF27/01/2021 à 09:07

(AOF) - Sartorius Stedim Biotech a réalisé des résultats annuels très solides grâce à la pandémie. Le fournisseur de l'industrie biopharmaceutique a résultat net courant en hausse de 45,9 % à 384 millions d'euros. L'Ebitda courant, premier indicateur de résultat du groupe a grimpé de 43,5 %, à 605 millions d'euros. La marge d'Ebitda est passée de 29,3 % à 31,7 % en glissement annuel. e chiffre d'affaires a bondi de 34,6 % pour atteindre 1,91 milliard à taux de change constant (+32,6 % déclaré).

Sartorius Stedim Biotech a donc excédé les prévisions publiées en début d'année, qui anticipaient une hausse du chiffre d'affaires de 11 % à 14 % et avaient été revues à la hausse en cours d'année. Cet excellent résultat découle principalement de deux effets : en plus d'une forte croissance organique, les toutes dernières acquisitions ont représenté près de 6 points de pourcentage du développement non organique.

Plusieurs clients de l'industrie biopharmaceutique ont en outre dû se préparer à la fabrication de vaccins contre le coronavirus et de thérapies du Covid-19, ce qui nous a aussi été profitable. L'influence de ces effets liés à la pandémie sur la croissance consolidée a représenté plus de 12 points de pourcentage.

La croissance des prises de commandes a été encore plus dynamique que celle du chiffre d'affaires, en hausse de 56,7 % à taux de change constant, pour s'établir à 2,381 milliards (+54,3 % déclaré). Les commandes en rapport avec la pandémie ont représenté près de 19 points de pourcentage de la croissance.

Sartorius Stedim Biotech prévoit de nouveau une croissance rentable en 2021. Le chiffre d'affaires consolidé devrait augmenter d'environ 20 % à 26 %. Les acquisitions initiales devraient représenter quelque 5,5 % de cette croissance. L'impact des activités liées à la pandémie sur le résultat du groupe, difficile à estimer précisément à l'heure actuelle, devrait se monter à 7 points de pourcentage au maximum.

Concernant la rentabilité, l'entreprise prévoit une marge d'Ebitda courant d'environ 32 %, contre 31,7 % l'exercice précédent. Les acquisitions n'ont pas d'effet significatif sur la rentabilité. Sartorius Stedim Biotech s'appuie sur sa croissance organique pour accélérer et amplifier l'extension de ses capacités de production. Par conséquent, le ratio d'investissement devrait avoisiner 15 % (exercice précédent : 8,3 %).

Les objectifs pour 2025 ont été revus à la hausse à la lumière des bons résultats de l'exercice 2020 et de la hausse consécutive des valeurs de référence, ainsi que des projections de croissance organique.

Ainsi, Sartorius Stedim Biotech table désormais sur une augmentation de son chiffre d'affaires consolidé à environ 3,8 milliards d'euros à l'horizon 2020-2025 (objectif précédent : environ 2,8 milliards d'euros).

L'entreprise compte parvenir à cette augmentation grâce à la croissance organique majoritairement, mais aussi grâce à des acquisitions. La marge d'Ebitda courant du groupe devrait progresser jusqu'à atteindre environ 33 % (dernière prévision : près de 30 %).

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés à retenir sur Sartorius Stedim Biotech

- Société créée en 1978, fournisseur de solutions intégrées pour l'industrie biopharmaceutique ;

- Chiffre d'affaires de 1,44 Md€ réalisé à 35 % dans les Amérique, 25 % en Asie-Pacifique et 40 % en Europe-Moyen-Orient-Afrique ;

- Modèle d'affaires d'offre de services et équipements bioprocédés aux groupes pharmaceutiques pour l'amélioration de leurs process industriels et de R&D et pour la fabrication de leurs médicaments, les 3/4 des revenus étant tirés de produits à usage unique auprès d'une base de clientèle large et fidèle ;

- Capital contrôlé à 74 % (85 % des droits de vote) par le groupe allemand Sartorius, Joachim Kreuzburg étant président directeur général du conseil d'administration de 8 membres ;

- Capacité à financer acquisitions et croissance rapide, grâce à un flux opérationnel de trésorerie de 310 M€, des disponibilités de 350 M€ et à un faible endettement (ratio dette/résultat d'exploitation de 0,3 % à fin 2019 et de 0,1 à fin mars);

- Historique de ventes et résultats supérieur aux prévisions ;

- Prises de commandes de 1,54 Md€ à fin 2019.

Enjeux

- Stratégie 2025 fondée sur l'élargissement de l'offre par acquisitions, notamment en Amérique du nord et Asie, sur l'optimisation des process industriels et la hausse des capacités de production, avec pour ambition un chiffre d'affaires d'environ 2,8 Mds€ et une marge opérationnelle à 30 % ;

Innovation

- Développement en propre de produits spécialisés grâce à une R&D de 5,5 % et un portefeuille de 2500 brevets, concentré sur les membranes, les plateformes et les technologies de contrôle;

- Acquisitions d'entreprises innovantes (Biological Ind...);

- Alliances telles l'accord avec Novasep sur la chromatologie.

Pandémie

- Forte demande et constitution de réserves chez les clients, notamment en Asie, d'où une hausse de 22 % des revenus et de 39 % des prises de commandes;

- Continuité de l'activité industrielle à Aubagne pour fournir les matériaux et équipements nécessaires aux laboratoires en recherche de vaccin et report de certains investissements.

A suivre

- Après l'intégration de l'israëlien Biological Ind (milieux de culture cellulaire) à mi-décembre 2019, finalisation de l'acquisition effective d'ici fin juin, des activités de sciences de la vie (plateforme et biotests) de l'américain Danaher, achetées en cash pour 825 M$ ;

- Révision en hausse de l'objectif 2020 de revenus en hausse de 17 à 21 % et d'une marge opérationnelle de 30 % ;

- Report de l'assemblée générale, prévue avant la fin juin, et du versement du dividende ;

- Probable réduction du dividende (0,68 € prévus), pour financer des acquisitions de technologies innovantes et soutenir ceux frappés par la pandémie ou ayant joué un rôle majeur dans la lutte contre celle-ci.  

Vaste réorganisation pour les géants de la chimie

Face à la dégradation de leurs performances, les groupes n'ont pas d'autre choix que de se restructurer. Solvay a vu son bénéfice net chuter de 42% sur un an au troisième trimestre, à 176 millions d'euros. A 473 millions d'euros, l'Ebitda a reculé de 21,4% sur la même période. L'entreprise a toutefois réduit ses coûts de 260 millions d'euros depuis le début de l'année. La transformation de son portefeuille a pour objectif de recentrer le groupe sur la chimie de spécialités, la plus rentable. Le groupe va supprimer 500 postes d'ici à 2021. 

Quant à Arkema, il affirme être en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction des coûts de 50 millions d'euros en 2020 par rapport à 2019. Il a également réduit ses  investissements de 100 millions par rapport au plan initial de 700 millions. Le chimiste français est également engagé dans un plan de recentrage, avec la cession récente de son activité de plexiglas à l'américain Trinseo, pour 1,1 milliard d'euros.

D'excellentes perspectives pour le secteur

Selon Moody's le chiffre d'affaires du secteur devrait progresser de 4 à 6 % en 2021, contre 2 à 4 % prévus initialement.

Les cinq premiers fabricants de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Novavax et Johnson & Johnson) devraient fortement bénéficier de cette croissance, même si des incertitudes existent sur les capacités de production. Les fabricants de traitements (Gilead, Eli Lilly et Regeneron notamment) ne devraient pas être en reste.

A côté des opportunités existent également des menaces au rang desquelles figurent les baisses de prix potentielles, en particulier aux États-Unis, premier marché mondial. La montée en puissance des biosimilaires (génériques des médicaments biologiques) devrait également contribuer à tirer les prix vers le bas.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.73%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer