Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sanofi soutenu par Genzyme et le diabète au 1er trimestre

Reuters27/04/2012 à 11:56

Sanofi soutenu par Genzyme et le diabète au 1er trimestre

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Sanofi a confirmé vendredi prévoir une baisse de son bénéfice par action en 2012, après des résultats soutenus au premier trimestre par ses activités dans le diabète, les performances de sa filiale américaine Genzyme et des économies de coûts.

Pour la totalité de l'exercice en cours, le groupe pharmaceutique prévoit toujours une baisse de son bénéfice par action de 12% à 15% à taux de change constant, compte tenu notamment de la perte d'exclusivité de l'anticoagulant Plavix et aux États-Unis en mai.

Cette prévision est en ligne avec les objectifs fixés par Sanofi pour la période 2012-2015 à savoir une croissance moyenne de ses ventes d'au moins 5% par an. Il prévoit dans ce laps de temps une augmentation moyenne de son bénéfice par action supérieure à celle de son chiffre d'affaires.

"Même si, comme attendu, Plavix perdra son exclusivité aux États-Unis en mai, la forte performance de l'activité sous-jacente est en ligne avec nos perspectives de croissance à moyen terme", a déclaré le directeur général de Sanofi, Christopher Viehbacher.

Lors d'une conférence téléphonique avec la presse il a ajouté que Sanofi avait aujourd'hui une taille adéquate. Il a souligné que le groupe n'avait pas besoin de réaliser des acquisitions mais qu'il continuait néanmoins à regarder les opportunités dans ce domaine.

Christopher Viehbacher s'est refusé à tout commentaire concernant un éventuel intérêt pour la société américaine Amylin Pharmaceuticals.

A fin mars, le chiffre d'affaires de Sanofi est ressorti à 8.511 millions (+9,4% en données publiées mais -0,6% à taux de change constants et en tenant compte des variations de périmètre).

Le groupe a précisé que Genzyme, sa filiale américaine rachetée au printemps 2011 pour plus de 20 milliards de dollars, avait accru ses ventes de 13,7% au premier trimestre à 400 millions d'euros.

Genzyme a débuté en mars les livraisons de Fabrazyme (maladie de Fabry) produit dans son nouveau site de production de Framingham (Massachusetts) récemment approuvé par les autorités sanitaires américaines et européennes.

BAISSE DE LA DETTE

Les ventes trimestrielles de l'activité diabète ont augmenté de 14,4% à changes constants à 1.311 millions d'euros avec une croissance de 17,2% à 1.118 millions pour le Lantus.

Le produit vedette de cette classe de médicaments a vu ses ventes trimestrielles augmenter de 16,5% aux Etats-Unis, le premier marché pharmaceutique mondial, et de 14,6% au Japon.

Dans les pays émergents, les ventes totales du groupe progressent de 9,9% à 2.624 millions.

Le chiffre d'affaires des "plates-formes de croissance" de Sanofi (pays émergents, diabète, vaccins, santé grand public, santé animale, Genzyme, nouveaux produits) a atteint 5.381 millions d'euros, soit 63,2% des ventes totales, contre 59,2% au premier trimestre 2011.

Le résultat opérationnel des activités (hors amortissements et dépréciations incorporels ou coûts de restructuration) inscrit une progression de 12,9% à 3.417 millions d'euros tandis que le résultat net des activités a augmenté de 12,5% à 2.442 millions d'euros soit un BPA de 1,85 euro (+11,4%).

Les analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient un chiffre d'affaires de 8.576,73 millions d'euros, un résultat opérationnel de 3.159,3 millions et un bénéfice net de 2.217,82 soit 1,67 euro par action.

La dette nette a baissé à 8.605 millions d'euros au 31 mars 2012, contre 10.859 millions au 31 décembre 2011.

L'action Sanofi a clôturé jeudi à 56,78 euros (-0,30%). Elle est stable depuis le début de l'année (-0,05%) sous performant ainsi le CAC 40 (+2,20%) et l'indice sectoriel européen (+ 1,57%).

Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.