1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

SALON-Tavares ne veut pas revivre un "dieselgate" avec l'électrique
Reuters12/09/2017 à 14:20

    FRANCFORT, 12 septembre (Reuters) - Carlos Tavares espère 
que l'accélération actuelle vers le véhicule électrique ne 
suscitera pas en cours de route des controverses comme celle qui 
a frappé à nouveau PSA  PEUP.PA  vendredi dernier sur le diesel. 
    La Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a accusé 
dans un rapport le constructeur automobile d'avoir truqué les 
émissions polluantes de deux millions de moteurs pour leur 
permettre d'être homologués.   
    Aux journées presse du 67e salon de l'automobile de 
Francfort, mardi, le président du directoire de PSA s'est dit 
"attristé" par la confusion qui règne sur le diesel "dans un 
contexte de totale conformité". 
     "Nous sommes en train d'évoluer d'un monde où la 
réglementation était neutre vis-à-vis des technologies vers un 
monde où on nous instruit d'aller dans la direction du véhicule 
électrique", a déclaré Carlos Tavares. 
    "Si on nous donne instruction de faire des véhicules 
électriques, il faut aussi que les administrations et les 
autorités assument la responsabilité scientifique. Parce que je 
ne voudrais pas que dans 30 ans on ait découvert les uns ou les 
autres quelque chose qui n'est pas aussi beau que ça en a 
l'air." 
    Il cite comme risques la question de l'origine plus ou moins 
renouvelable de la production d'électricité, celle du recyclage 
des batteries, la gestion des matières premières rares ou encore 
l'éventualité des émissions électromagnétiques des batteries 
lorsqu'on les charge. 
    "Tout ce qui est actuellement en cours sur l'électrification 
ne nous pose aucun problème, puisque nous sommes préparés à 
cela", a poursuivi le président du directoire de PSA. 
"Maintenant, la vitesse à laquelle ce changement se produira 
devra être digéré par l'ensemble des entreprises automobiles, la 
notre étant particulièrement agile je ne suis pas inquiet (...) 
mais il faut se préoccuper aussi de cela." 
    PSA prévoit de proposer des versions électriques et hybrides 
rechargeables pour 50% de sa gamme en 2020, et pour 80% en 2023. 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

Euronext Paris -2.03%
NYSE -2.38%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer