Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DAIMLER

67.20EUR
-0.33% 
Ouverture théorique 0.00

DE0007100000 DAI

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    67.69

  • clôture veille

    67.42

  • + haut

    68.10

  • + bas

    67.20

  • volume

    28 075

  • valorisation

    71 893 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.05.18 / 21:55:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DAIMLER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DAIMLER à mes listes

    Fermer

SALON-Les marques allemandes recrutent dans la "high-tech"

Reuters14/09/2015 à 12:16

par Edward Taylor FRANCFORT, 14 septembre (Reuters) - Les constructeurs haut de gamme allemands BMW BMWG.DE , Mercedes-Benz DAIGn.DE et Audi NSUG.DE recrutent actuellement des spécialistes des logiciels dans l'espoir de ne pas se laisser doubler par Google GOOGL.O et d'autres spécialistes des hautes technologies sur le segment jugé stratégique de la voiture autonome. Le savoir-faire logiciel devient ainsi peu à peu un nouveau champ de bataille pour les groupes automobiles et ceux de la "high tech", qu'il s'agisse de gérer les batteries, d'assurer la liaison entre la voiture et les "smartphones" ou d'activer automatiquement le système de freinage lorsqu'un obstacle est détecté. Les constructeurs allemands cherchent donc à renforcer leurs compétences dans ce domaine pour être en mesure d'offrir à leurs clients de nouveaux services de pointe, comme la conduite autonome ou l'auto-partage, afin de rivaliser avec Google, Uber UBER.UL ou d'autres nouveaux venus. "Ce que sont en train de faire les entreprises automobiles, c'est de recruter en dehors de l'automobile. Il y a quelques années, certains entreprises automobiles n'avaient pas de département spécialisé dans la voiture connectée. Aujourd'hui, tout le monde en a un", explique Malcom Earp, directeur général de Magma People, un cabinet de recrutement spécialisé dans l'automobile. En août, BMW, Audi et Mercedes ont conclu pour environ 2,5 milliards d'euros le rachat de HERE, l'activité de cartographie de Nokia NOKIA.HE , l'emportant ainsi sur des groupes de haute technologie dans un domaine jugé stratégique pour l'avenir des voitures autonomes. ID:nL5N10E0T4 Daimler avait déjà racheté l'an dernier mytaxi et RideScout, deux applications pour smartphones, afin de se renforcer dans les services. Dernier exemple en date de l'imbrication de plus en plus nette entre l'automobile et la high-tech, Google vient de nommer un ancien cadre du constructeur sud-coréen Hyundai à la tête de son projet de voiture autonome. ID:nL5N11K11S DIFFÉRENCIATION La volonté des constructeurs haut de gamme de renforcer leurs effectifs dans les nouvelles technologies tranche avec la tendance générale à réduire les coûts, face entre autres au ralentissement du marché chinois, le premier du monde. Les effectifs globaux de BMW ont atteint 119.489 personnes fin juin, un chiffre en hausse de 6,2% sur un an. Et le groupe bavarois a annoncé son intention de poursuivre ces recrutements cette année pour permettre "le progrès de nouvelles technologies, avec un degré toujours plus élevé de numérisation". Son rival Audi, filiale de Volkswagen VOWG_p.DE , a quant à lui augmenté ses effectifs de 8% sur les six premiers mois de l'année, à 81.640 personnes et prévoit 6.000 autres recrutements "avant tout pour soutenir le développement de technologies pionnières, ainsi que l'expansion de nos sites internationaux". Chez Daimler, maison mère de Mercedes, les effectifs ont augmenté de 1,6% au premier semestre à 284.441 personnes et ils devraient progresser sur l'ensemble de l'année par rapport à 2014. Sa filiale de camions Daimler Trucks a racheté en juin Zonar Systems, un spécialiste des systèmes électroniques de gestion de flotte automobile qui offre entre autres des services de connexion par satellite et de diagnostic à distance. "Le secteur automobile est confronté à un bouleversement important lié à la connectivité et aux technologies de conduite connectée. Ces fonctions vont devenir un facteur important de différenciation", estime Andreas Tschiesner, spécialiste de l'automobile du cabinet de conseil McKinsey en Allemagne. (Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Valeurs associées

-0.33%
+0.49%
-0.18%
-0.41%
+0.25%
+0.19%
-0.19%
+0.73%
-0.57%
+0.04%
0.00%
-0.53%
-0.13%
+2.25%
+0.36%
-0.07%
0.00%
-0.21%
0.00%
-100.00%
-0.59%
+1.22%
-0.53%
BMW
-4.25%
-0.28%
+1.47%
-0.27%
0.00%
+0.71%
+1.34%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.