Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

SALESFORCE : les prévisions de profits déçoivent
AOF26/02/2021 à 14:41

(AOF) - Salesforce, le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance, a présenté des objectifs de profits plus faibles que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin janvier, de l'exercice 2021, Salesforce a affiché un profit net de 267 millions de dollars, soit 28 cents par action, contre une perte nette de 248 millions de dollars un an plus tôt à la même époque, soit 28 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 1,04 cents, dépassant le consensus Bloomberg s'élevant à 75 cents.

Les revenus de Salesforce ont progressé de leur côté de 20% à 5,82 milliards de dollars contre 5,68 milliards attendus. Ils ont progressé de 19% hors impact des changes.

De plus, le groupe a relevé d'environ 200 millions de dollars ses estimations de revenus pour l'exercice 2022, désormais attendus entre 25,65 et 25,75 milliards de dollars, soit une croissance de 21%. Le bénéfice par action ajusté est anticipé entre 3,39 et 3,41 dollars alors que Wall Street vise 3,51 dollars.

Salesforce est en cours de rachat de la plate-forme de communication collaborative Slack pour 27,7 milliards de dollars, un montant jugé trop généreux.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Informatique - Editeurs de logiciels

La dernière étude menée par EY pour le compte du Syntec Numérique souligne que les éditeurs français ont affiché une croissance de 10% de leur chiffre d'affaires l'an passé (à 16 milliards d'euros). Néanmoins cette croissance avait atteint 13% entre la période 2016/2017. De plus certains de ces grands acteurs traversent des difficultés : ainsi Criteo, numéro deux du classement, a subi un recul de son activité (passée de 2,036 milliards en 2017 à 1,947 en 2018). De même l'activité édition de Sopra Steria a reculé de 619 millions d'euros à 615,5 millions en 2018. Sans les dix premiers éditeurs du classement, le secteur afficherait une croissance de 18%. Le chiffre d'affaires généré par le Saas est passé de 24% à 37 % en trois ans pour les éditeurs. Tous les acteurs de moins de 5 ans développent désormais des offres Saas. La plupart des éditeurs soulignent que la pénurie de talents sur le marché constitue un frein à leur développement.

Des emplois menacés

Selon les prévisions du Syndicat professionnel des acteurs du numérique (Syntec Numérique), le recul de l'activité devrait atteindre 4,6% pour l'ensemble de l'année 2020. Néanmoins la fin d'année a été plus clémente pour les professionnels. La situation s'est légèrement améliorée depuis septembre, au niveau des appels d'offres et du carnet de commandes.

Les acteurs du conseil en technologies auront particulièrement souffert en 2020, en enregistrant une chute de 12,3% de leur activité. Ils sont, en effet, très présents dans deux secteurs particulièrement impactés par la crise sanitaire, l'aéronautique civile et l'automobile. C'est dans le conseil en technologies que le risque de suppressions d'emplois est le plus important. Syntec Numérique évalue à 10.000 les postes en danger sur ce créneau.

Très prudents, les professionnels s'attendent à un rebond de 1% pour le secteur en 2021. 

Valeurs associées

NYSE +2.96%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer