Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Saint-Gobain, plus forte hausse du CAC 40 à la mi-séance du jeudi 2 juin 2022
information fournie par AOF02/06/2022 à 11:51

(AOF) - Saint-Gobain (+3,44% à 56,57 euros)

Le géant des matériaux de construction est venu apporter de bonnes nouvelles aux investisseurs. Au premier semestre 2022, il s'attend à ce que le résultat d'exploitation dépasse le niveau record du premier semestre 2021 et que la marge d'exploitation atteigne un niveau à deux chiffres.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Points clés

- Leader mondial des matériaux pour l’habitat, créé en 1665 ;

- Chiffre d’affaires de 44,2 Mds€ répartis en 5 branches, l’Europe du nord pour 34 %, l’Europe du sud & Afrique (dont la France) pour 32 %, les Amérique pour 13 % et les Solutions haute performance pour 15 % ;

- Activité destinée à 54 % à la rénovation et aux infrastructures (52 %), devant la construction neuve résidentielle (22 %) ou industrielle (10 %), la mobilité (7 %) et les autres industries ;

- Modèle d’affaires fondé sur un portefeuille complet de marques et une approche par solutions : gains de productivité pour les professionnels de la construction, bien-être pour l’utilisateur final et performance & innovation sur mesure pour le client industriel ;

- Capital éclaté (8,3 % pour les salariés), Pierre-André de Chalendar, présidant le conseil d’administration de 14 membres, Benoît Bazin assurant la direction générale ;

- Bilan solide avec un maintien de la dette nette à 7,3 Mds€ (35 % des fonds propres) et 2,9 Mds€ d’autofinancement libre.

Enjeux

- Plan stratégique « Grow & Impact » lancé en octobre 2021 : croissance supérieure aux marchés / offre de solutions intégrées, différenciées pour la décarbonation de la construction / investissements industriels autour de 1,5 Md€ ;

- Stratégie d’innovation avec 3 principes, anticipation des normes, intégration du digital dans la production et les parcours clients et croissance durable : structurée par 20 plateformes partagées par les métiers clients industriels et construction : matériaux intelligents, robotisation, allègement des matériaux, réduction de l’empreinte carbone dans les process de fabrication… / expérience client avec 90 % des ventes couvertes par le PIM, « pricing digital » accélérant les ventes / en interne, programme Open sous forme de « Digital journey », Datala, partenariats avec les start-up portés par NOVA… / en externe, partenariats avec centres de recherche, participation aux projets EAGLE, WOOL2LOOP ou Optivind…, et co-développement avec les clients ;

- Stratégie environnementale intégrée à l’offre produits, 72 % du portefeuille contribuant à la réduction des émissions de CO2, visant la neutralité totale en 2050 et dotée d’objectifs 2030 : réduction de 33 % des émissions de CO2 vs 2017 via une enveloppe de 1 Md€ d’investissements industriels et de R&D / économie circulaire évitant le prélèvement de matières premières / recherche dans les piles à combustible à oxygène solide ;

- Après 2 Mds€ d’acquisitions et autant de cessions en 2021, émergence d’un groupe positionné sur des secteurs en forte croissance, notamment la chimie de construction ;

- Intégration de Chryso et Rockwool India et réalisation de l’OPA sur GPC Applied Technologies.

Défis

- Caractère cyclique de l’activité, 4/5 èmes des ventes étant réalisées dans le secteur de la construction ;

- Impact de l’inflation des matières premières et de l’énergie plus que compensé par la capacité à faire accepter la hausse des prix de vente (10,3 % au 4 ème trimestre 2021) ;

- Inconnues sur le montant total des réparations de la tour Genfell à Londres, à laquelle la filiale locale avait apporté des revêtements et de la mousse isolante ;

- Après des performances financières record en 2021, objectif 2022 d’une croissance des ventes supérieure à celle du marché, d’investissements industriels de 1,8 Md€ et d’une nouvelle progression du résultat d’exploitation ;

- Dividende 2021 de 1,63 € et rachat d’actions pour 400 M€.

Consolidation dans la chimie de la construction

La chimie de la construction permet de décarboner le ciment et le béton en divisant par trois ou quatre leur bilan carbone. Saint-Gobain, a donc choisi de se développer dans ce métier, pour lequel le marché mondial est évalué entre 60 et 70 milliards d’euros. Il a mené deux grandes acquisitions en 2021 dans ce domaine, concurrençant ainsi le leader mondial, Sika. Après avoir repris le français Chryso (additifs pour béton et ciment de l'ex-Materis) pour 1 milliard d'euros, le leader mondial des matériaux de construction a racheté pour 2 milliards d'euros l'américain, coté au Nasdaq, GCP Applied Technologies. Quant au suisse Sika, il a acquis pour une valeur d'entreprise de 5,2 milliards d'euros le groupe MBCC. Ce dernier est bien plus gros que GCP avec un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d'euros, contre 1 milliard pour la nouvelle acquisition américaine de Saint-Gobain.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.79%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 02/06/2022 à 11:51:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.