1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Saïf al Islam, fils de Kadhafi, libéré en Libye
Reuters11/06/2017 à 13:08

    BENGHAZI, Libye, 11 juin (Reuters) - Saïf al Islam, fils du 
dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a été relâché par la milice 
qui le détenait à Zentane depuis le soulèvement contre son père, 
a-t-on appris auprès d'un de ses avocats et de la milice en 
question.  
    Il a été remis en liberté en vertu d'une amnistie adoptée 
par le parlement qui siège dans l'est du pays et a quitté 
Zentane pour une destination tenue secrète par mesure de 
sécurité, a précisé l'avocat Khaled al Zaïdi.  
    Agé de 44 ans, Saïf al Islam était le plus en vue des 
enfants de Kadhafi, tué en octobre 2011, et faisait figure de 
possible successeur. Condamné à mort en 2015 pour crimes de 
guerre par la justice libyenne, il est également recherché par 
la Cour pénale internationale.   
    On ignore quel rôle il pourrait jouer aujourd'hui dans une 
Libye livrée aux groupes armés, où plusieurs gouvernements se 
disputent le pouvoir. Dans l'Est, où le général Khalifa Haftar 
monte en puissance, des caciques de l'ancien régime militaient 
pour sa remise en liberté, qui avait déjà été annoncée à tort.  
    "Nous avons décidé de relâcher Saïf Islam Kadhafi, qui est 
libre, et nous confirmons qu'il a quitté Zentane au 14e jour du 
ramadan (vendredi)", a annoncé la brigade Aboubakar Sadik, qui 
était chargée de sa détention.   
 
 (Ayman al Warfalli, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer