Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GEMALTO

49.80EUR
-0.32% 
indice de référence SBF 120

NL0000400653 GTO

Euronext Amsterdam données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    49.99

  • clôture veille

    49.96

  • + haut

    50.00

  • + bas

    49.80

  • volume

    449 726

  • valorisation

    4 503 MEUR

  • capital échangé

    0.50%

  • dernier échange

    26.04.18 / 17:36:52

  • secteur

    Logiciels

  • Indice de référence

    SBF 120

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    46.82

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    52.78

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter GEMALTO à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GEMALTO à mes listes

    Fermer

Safran-Probable 2e tour à la rentrée pour la vente de Morpho-DG

Reuters21/06/2016 à 14:21
    * Safran compte établir une short list fin juin 
    * Gemalto et le propriétaire d'Oberthur sur les rangs 
    * Safran déjà en train de vendre Morpho Detection à Smiths 
Group 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    PARIS, 21 juin (Reuters) - Safran  SAF.PA  compte établir 
une short list des offres non engageantes reçues pour son pôle 
sécurité Morpho en vue d'un deuxième tour d'enchères avant la 
rentrée, a déclaré mardi à Reuters son directeur général 
Philippe Petitcolin. 
    L'équipementier pour l'aérospatiale et la défense, qui a 
décidé au printemps de se désengager de la sécurité, est déjà en 
train de vendre Morpho Detection, la division de détection 
d'explosifs, au britannique Smiths Group  SMIN.L  pour une 
valeur d'entreprise de 710 millions de dollars (630 millions 
d'euros).   
    Philippe Petitcolin n'a pas souhaité confirmer combien de 
candidats avait déposé une offre pour le reste de Morpho, dont 
les activités vont de la biométrie aux cartes à puce. Selon Le 
Figaro, ils seraient environ une douzaine. 
    "C'était juste une prise de contact. Mais il n'y a pas 
d'engagements pour l'instant", a-t-il dit en marge du colloque 
Paris Air Forum organisé par La Tribune.  
    "Il faut essayer de faire une short list pour la fin juin. 
Si on fait un deuxième tour, ce sera à la rentrée", a ajouté 
Philippe Petitcolin. 
    Le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto  GTO.AS  
avait déclaré dès avril son intérêt  , tandis que le 
fonds Advent a dit lundi vouloir fusionner Morpho avec Oberthur 
Technologies qu'il a racheté en 2011.   
    Le nom d'Atos  ATOS.PA  a également circulé parmi les 
candidats, tout comme celui des fonds KKR  KKR.N , Carlyle 
 CG.O , Bain Capital et CVC pour faire une offre avec un groupe 
français. 
    Philippe Petitcolin, qui a réaffirmé souhaiter prendre une 
décision "avant la fin de l'année", a dit ne pas avoir 
l'intention de vendre les activités restantes de Safran dans la 
sécurité par appartement. 
    "Je ne souhaite pas éclater cet ensemble, qui est cohérent", 
a-t-il déclaré. 
    La part du capital qui sera vendue n'a pas été encore 
tranchée, de même que l'option d'une introduction en Bourse 
reste sur la table, a également dit Philippe Petitcolin. 
    L'Etat français, qui détient 15,4% du capital de Safran, 
surveille de près l'opération, a-t-on déclaré de source proche 
du dossier. 
    Le pôle sécurité de Safran, bâti à partir du rachat de 
Morpho par Sagem en 1993, a réalisé l'an passé un chiffre 
d'affaires de 1,878 milliard d'euros (dont 15% dans la 
détection) et a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 151 
millions. Safran employait 8.667 personnes dans ce pôle sécurité 
fin 2015. 
    Philippe Petitcolin s'est par ailleurs refusé une nouvelle 
fois à "commenter les rumeurs" concernant le regain d'intérêt 
supposé de Safran pour Zodiac Aerospace  ZODC.PA . 
    Le titre Zodiac a flambé en Bourse mercredi dernier à la 
suite d'une information, démentie, de La Lettre de l'Expansion 
sur un projet d'offre de la part de Safran.   
 
 (Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

-0.32%
-0.94%
+4.66%
0.00%
+0.82%
+0.37%

Mes listes

valeur

dernier

var.

8.05 -1.23%
5453.58 +0.74%
0.918 +0.16%
1.211 -0.44%
68.2 +0.21%
92.06 -0.75%
94.74 +4.66%
1.226 -9.32%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.