Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Safran débute l’assemblage du moteur d’hélicoptère Arriel 2E aux Etats-Unis
information fournie par AOF19/10/2021 à 11:29

(AOF) - Safran Helicopter Engines (groupe Safran) a ouvert une deuxième ligne d’assemblage de son moteur Arriel 2E à Grand Prairie (Texas). Ces moteurs sont destinés à l’UH-72B d’Airbus, la nouvelle version de l’hélicoptère Lakota destinée à l’armée de terre américaine (U.S. Army). Ce moteur, qui équipe également l’hélicoptère H145, était jusque-là assemblé seulement en France, à Bordes.

" Assembler ce moteur au Texas nous permet de mieux accompagner nos clients américains dans leurs opérations et renforce notre proximité avec l'industrie américaine de l'hélicoptère ", a déclaré Thierry Derrien, le président exécutif de Safran Helicopter Engines USA.

Rappelons que Safran Helicopter Engines assemble déjà plusieurs versions de l'Arriel à Grand Prairie, dont l'Arriel 2D destiné à l'hélicoptère Airbus H125 et l'Arriel 1E2 de l'UH-72A Lakota.

" L'Arriel est un moteur particulièrement bien implanté aux Etats-Unis, avec plus de 3000 moteurs en service ", souligne Safran.

L'U.S. Army en est le principal opérateur avec plus de 900 moteurs en service sur sa flotte de Lakota. Les garde-côtes américains utilisent également ce moteur sur sa flotte d'Airbus MH-65 Dolphins.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Le long chemin de l'avion du futur

Le commissaire européen Thierry Breton veut lancer une alliance pour " l'aviation zéro émission ", afin de préparer les investissements nécessaires, identifier les éventuels obstacles et favoriser les partenariats public-privé. Cette alliance s'inscrirait dans la feuille de route européenne " Destination 2050 ", avec notamment l'engagement de réduire de 50% les émissions de CO2 du transport aérien. Le lancement par Airbus d'un premier avion de ligne " zéro émission " dès 2035 en sera l'un des projets phares. Un cadre clair pour l'utilisation d'avions commerciaux fonctionnant avec 100% de carburants issus de la biomasse, dit biofuel, ou à l'hydrogène doit être établi. D'après l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), les appareils ne sont pour le moment certifiés que pour voler avec 50 % de biofuel.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.80%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.