Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CREDIT AGRICOLE SA

12.6600EUR
-0.98% 
Ouverture théorique 12.6600
indice de référence CAC 40

FR0000045072 ACA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    12.8000

  • clôture veille

    12.7850

  • + haut

    12.8250

  • + bas

    12.5400

  • volume

    9 150 669

  • valorisation

    36 114 MEUR

  • capital échangé

    0.32%

  • dernier échange

    25.05.18 / 17:35:03

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.9050

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    13.4150

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à mes listes

    Fermer

Safran-Croissance en 2015, 800 mlns à verser à Airbus

Reuters25/02/2015 à 09:54

* Versement à Airbus pour atteindre 50% dans la JV spatiale * Résultat opérationnel courant +17,4% à 2,089 mds en 2014 * Hausse légèrement supérieure à 10% du ROC pour 2015 * C.A. +6,9% à 15,355 mds, +7% à +9% visée pour 2015 * Dividende 1,20 pour 2014 contre 1,12 pour 2013 (Actualisé avec conférence téléphonique) par Cyril Altmeyer et Tim Hepher PARIS, 25 février (Reuters) - Safran SAF.PA a annoncé mercredi tabler sur une poursuite de sa croissance en 2015 grâce à la dynamique de l'aéronautique civile, et estime devoir verser 800 millions d'euros à Airbus Group AIR.PA pour constituer leur coentreprise dans les lanceurs spatiaux. L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité table pour 2015 sur une hausse de son chiffre d'affaires ajusté comprise entre 7% et 9% et sur une augmentation de son résultat opérationnel courant ajusté légèrement supérieure à 10%. Safran souligne dans un communiqué que ces prévisions ne tiennent notamment pas compte des effets potentiels en 2015 de la finalisation d'Airbus Safran Launchers. Le groupe devra verser 800 millions d'euros à Airbus Group, probablement cette année, pour atteindre la participation de 50% dans la coentreprise lancée début décembre 2014, a précisé le PDG de Safran Jean-Paul Herteman lors d'une conférence téléphonique. "Nous y avons apporté nos actifs respectifs (...) Le poids des actifs d'Airbus dans ce domaine était au départ plus large que le nôtre, donc pour faire 50-50, il faut verser une compensation", a-t-il expliqué. MONTÉE EN PUISSANCE DU MOTEUR LEAP Safran a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 15,355 milliards d'euros, en hausse de 6,9%, un bénéfice opérationnel courant de 2,089 milliards (+17,4%), au-dessus de ses objectifs, ainsi qu'un bénéfice net part du groupe de 1,248 milliard (+4,6%). Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 15,313 milliards d'euros, un bénéfice opérationnel (Ebit) de 1,897 milliard et un bénéfice net de 1,208 milliard, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le groupe a notamment profité d'un bond de 9,1% de son chiffre d'affaires en première monte à la faveur de l'augmentation des montées en cadence des récents long-courriers 787 de Boeing BA.N et A350 d'Airbus. La baisse des prix du carburant n'entraîne pas de ralentissement des commandes d'avions neufs, a souligné Jean-Paul Herteman. Safran vise pour 2015 une croissance d'environ 10% du chiffre d'affaires des services pour moteurs civils, après une hausse de 11,3% en dollars en 2014 tirée par les premières révisions de moteurs CFM56, produits dans une coentreprise à parité avec General Electric GE.N , et de moteurs GE90. Le groupe prévoit pour 2015 un cash flow libre compris entre 35% et 45% de son résultat opérationnel courant ajusté, tout en signalant à nouveau des incertitudes sur l'encaissement d'acomptes et le rythme de paiement de plusieurs États clients. En 2014, la proportion a été de 35%. Cet objectif prend en compte la baisse des dépenses de recherche et développement pour le moteur LEAP, successeur du CFM56, qui entre dans sa phase d'industrialisation, a précisé le directeur financier Ross McInnes. Safran, dont l'Etat détient 22%, propose le versement d'un dividende de 1,20 euro au titre de 2014, contre 1,12 euro pour 2013. Safran a annoncé lundi la nomination de Bernard Delpit au poste de directeur financier, pour succéder à Ross McInnes, qui prendra la présidence du conseil d'administration à l'issue de l'assemblée générale du 23 avril, aux côtés de Philippe Petitcolin, qui deviendra directeur général. ID:nL5N0VX3VU Bernard Delpit, actuel directeur financier de Crédit Agricole S.A CAGR.PA , s'adjoint ainsi au tandem nommé dès le début décembre 2014 pour remplacer Jean-Paul Herteman, atteint par la limite d'âge. ID:nL6N0TP3NE L'action Safran a clôturé mardi à 60,92 euros, donnant une capitalisation de 25,4 milliards. Elle a gagné 18,9% depuis le début de l'année, surperformant le CAC 40 .FCHI , en hausse de 14,4% sur la période. * Le communiqué : http://bit.ly/1AIX3FW (Edité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

-0.98%
-0.14%
-0.11%
+1.00%
+0.26%
+0.27%

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.85 -1.44%
3.7 -2.37%
0.919 +0.16%
1.166 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.