1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ryad a eu accès au téléphone du PDG d'Amazon, selon un expert en sécurité
Reuters31/03/2019 à 05:44

    WASHINGTON, 31 mars (Reuters) - Le gouvernement saoudien a
eu accès au téléphone du PDG d'Amazon  AMZN.O , Jeff Bezos, et
en a tiré des informations confidentielles, a déclaré samedi
Gavin De Becker, un consultant en sécurité employé par Bezos.
    De Becker a ajouté avoir conclu son enquête sur la fuite
dans la presse de SMS entre le patron d'Amazon et Lauren
Sanchez, une ancienne présentatrice de télévision. 
    Le 10 janvier, soit au lendemain de l'annonce du divorce de
Jeff et MacKenzie Bezos après 25 ans de mariage, le National
Enquirer a consacré un article de 11 pages à une liaison
qu'aurait eue le patron d'Amazon avec Lauren Sanchez. 
    Bezos a affirmé le mois dernier que le groupe American Media
Inc (AMI), propriétaire de l'Enquirer, avait tenté de le faire
chanter. Selon le fondateur d'Amazon, AMI l'aurait menacé de
publier des photos "intimes" de lui s'il ne déclarait pas
publiquement que les articles du tabloïd à son sujet n'avaient
aucune visée politique.  
    Dans un article publié sur le site du Daily Beast, De Becker
indique que AMI lui avait demandé en privé de nier avoir trouvé
la moindre preuve "d'espionnage ou de piratage électronique dans
leur processus de collecte d'informations".
    "Nos enquêteurs et plusieurs experts ont conclu avec
certitude que les Saoudiens avaient eu accès au téléphone de
Bezos et avaient obtenu des informations confidentielles", écrit
De Becker. "A ce jour, il est difficile de savoir dans quelle
mesure AMI était au courant des détails."
    Dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS en
février, le ministre saoudien des Affaires étrangères avait
déclaré que Ryad n'avait rien à voir avec l'affaire Bezos.
 

 (Christopher Bing; Arthur Connan pour le service français)
 

Valeurs associées

NASDAQ -0.47%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5571.71 -0.76%
1.12265 +0.14%
63.78 -0.96%
22.825 -1.19%
2.376 -6.93%

Les Risques en Bourse

Fermer