1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RWE va céder moins d'actifs que prévu, le titre monte

Reuters06/03/2012 à 12:13

RWE ANTICIPE DES RÉSULTATS INCHANGÉS EN 2012 ET 2013

ESSEN, Allemagne (Reuters) - RWE, le numéro deux allemand des services aux collectivités, a fait état mardi d'un recul moins marqué que prévu de son résultat opérationnel 2011, tout en revoyant à la baisse son programme de cession d'actifs, deux annonces qui ont été favorablement accueillies par les investisseurs.

Le groupe, tout comme ses concurrents allemands E.ON et EnBW, a été contraint de se lancer dans un tel programme à la suite de la décision du gouvernement allemand de sortir du nucléaire après la catastrophe de Fukushima au Japon.

Mais alors que, dans un premier temps, RWE avait annoncé 11 milliards d'euros de désinvestissements, il a ramené ce total à sept milliards. En outre, la société a dit prévoir de réduire ses coûts annuels d'environ un milliard d'euros par an d'ici 2014.

Vers 9h45 GMT, le titre RWE progressait de 3,49% à 35,70 euros alors que l'indice regroupant les "utilities" européennes cédait 0,32%.

Pour Hasim Senguel, le fait que RWE ait revu à la baisse son programme de cessions "montre que la situation est devenue moins tendue", ce qui confirme que RWE est sur la bonne voie.

RWE, particulièrement exposé au nucléaire - le surnom du président du directoire sortant Jürgen Grossmann est "le Rambo nucléaire" - et aux centrales thermiques, a déjà cédé 1,5 milliard d'euros d'actifs.

Le groupe, dont la dette a été alourdie par, notamment, des contrats d'approvisionnement à long terme avec des groupes gaziers tels que Gazprom, doit trouver les ressources financières nécessaires pour renforcer sa présence dans le gaz et se développer dans les énergies renouvelables.

NOUVEAU DIRIGEANT EN JUILLET

Il reviendra à Peter Terium, qui remplacera Jürgen Grossmann en juillet, d'orchestrer la transformation de RWE en une société non-nucléaire, au moins en Allemagne où la dernière centrale atomique cessera de fonctionner en 2022.

RWE a dit anticiper pour cette année et pour 2013 des résultats inchangés par rapport à 2011, des prévisions qui prennent en compte les cessions d'actifs.

La société a fait état d'un bénéfice opérationnel en baisse de 24% en 2011, à 5,81 milliards d'euros et d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en repli de 17,5% à 8,46 milliards d'euros et d'un chiffre d'affaires en recul 3,1% à 51,69 milliards.

Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un chiffre d'affaires de 53,25 milliards d'euros, un Ebitda de 8,27 milliards et un résultat opérationnel de 5,61 milliards.

Le bénéfice net a chuté de 45% à 1,81 milliard d'euros alors que le consensus était de 2,12 milliards d'euros.

Le recul du bénéfice opérationnel, en plus de la sortie du nucléaire - huit centrales ont déjà été fermées en Allemagne - s'explique également par le creusement des pertes de l'activité trading d'énergie de RWE.

Le dividende proposé au titre de 2011 est de deux euros par action, contre 3,5 euros pour 2010.

Maria Sheahan, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.