Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT-Télécoms-La France s'apprête à tester la 5G en conditions réelles

Reuters17/01/2018 à 08:00
 (Répétition sans changement de la dépêche diffusée mardi) 
    * L'Arcep va accorder des autorisations de fréquences 
temporaires 
    * Cette nouvelle technologie pourrait bouleverser les usages 
    * L'Europe à la traîne de l'Asie et des Etats-Unis 
 
    par Mathieu Rosemain et Gwénaëlle Barzic 
    PARIS, 17 janvier (Reuters) - Le régulateur français des 
télécoms, l'Arcep, a annoncé mardi qu'il allait donner la 
possibilité de tester la "5G" en conditions réelles en 
attribuant des fréquences à titre temporaire afin de pouvoir 
mieux anticiper les bénéfices et les usages de cette technologie 
de dernière génération. 
    Les fréquences constituent le coeur du réacteur pour les 
opérateurs télécoms Orange  ORAN.PA , SFR Group  ATCA.AS , 
Bouygues Telecom  BOUY.PA  et Iliad  ILD.PA  qui dépensent à 
intervalles réguliers des sommes élevées pour obtenir 
l'autorisation de les utiliser.  
    Mais la 5G, qui reposera sur des fréquences qui n'ont pas 
été encore attribuées, pourrait accélérer les transferts de 
données de façon si inédite qu'elle pourrait démultiplier les 
usages de ces bandes de fréquence. 
    "Nous voulons éviter de faire une attribution précipitée 
alors que nous ne savons pas exactement à quoi va servir la 5G", 
a expliqué mardi à Reuters le président de l'Arcep, Sébastien 
Soriano. 
    Cette nouvelle technologie, dont les standards font toujours 
l'objet de discussions au niveau mondial, pourrait délivrer à 
l'horizon 2025 des vitesses de pointe qui sont plus de 30 fois 
plus élevées que celles enregistrées en 2015, selon un rapport 
de la Commission européenne datant de 2016. 
     
    UNE TECHNOLOGIE CLEF POUR L'INTERNET DES OBJETS  
    De façon inédite, l'expérimentation lancée par Arcep sera 
ouverte aussi bien aux opérateurs télécoms qu'aux futurs 
utilisateurs professionnels de la 5G comme par exemple les 
grandes infrastructures types ports, aéroports, routes et 
réseaux de train, les acteurs industriels ou encore des 
infrastructures publiques comme des hôpitaux. 
    Protéiforme, la 5G devrait en effet permettre de faire 
cohabiter des usages très différents. 
    Elle pourrait ainsi soutenir l'essor des véhicules autonomes 
qui fonctionne avec des capteurs ou encore l'internet des objets 
qui permet de connecter une vaste gamme d'objets. 
    Deux bandes de fréquences se démarquent en Europe pour la 5G 
: la bande des 3.400-3.800 MHz et la bande des 26 GHZ. Elles 
n'ont pas encore été attribuées par l'Arcep aux réseaux mobiles. 
    Le gendarme des télécoms propose de délivrer des 
autorisation à "tout acteur intéressé" avec l'objectif de 
collecter des retours d'expérience à partir de ces premiers 
déploiements. 
    Dans le cadre d'un plan datant de 2016, l'Union européenne 
souhaite déployer la 5G dans toutes les zones urbaines et sur 
les principaux axes routiers d'ici 2025. 
    Les analystes de Citi soulignent cependant que l'Europe est 
à la traîne des Etats-Unis et de pays asiatiques comme le Japon, 
Singapour et la Corée du Sud sur la 5G en raison d'une 
régulation dense et d'un manque d'investissement.  
     
    Le communiqué de l'Arcep : http://bit.ly/2mNZWWn 
 
    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ 
Le communiqué de l'Arcep :    http://bit.ly/2mNZWWn 
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> 
 (Edité par Tangi Salaün) 
 

Valeurs associées

-2.72%
-1.04%
-0.29%
-3.02%
-2.18%
-0.96%
-3.92%
-2.69%
-5.61%
+0.87%
-6.06%
-2.37%
-1.08%
-2.41%
-14.24%
0.00%
-2.05%
-2.30%
-1.16%
0.00%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.