Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SHARP CORP OSAKA

20.49EUR
-1.30% 
Ouverture théorique 0.00

JP3359600008 SRP

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    20.48

  • clôture veille

    20.76

  • + haut

    20.49

  • + bas

    19.50

  • volume

    1 220

  • valorisation

    12 566 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 14:53:46

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur SHARP CORP OSAKA

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter SHARP CORP OSAKA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SHARP CORP OSAKA à mes listes

    Fermer

RPT-Sharp résolument engagé dans les discussions avec Foxconn

Reuters04/02/2016 à 09:37
 (Répétition avec précision) 
    par Taro Fuse et Makiko Yamazaki 
    TOKYO, 4 février (Reuters) - Le directeur général de Sharp 
 6753.T  Kozo Takahashi a déclaré jeudi qu'il avait décidé de 
porter toute son attention sur les discussions avec Foxconn, les 
deux entreprises ayant développé une confiance mutuelle par le 
biais de la gestion conjointe d'un importante site de production 
au Japon.  
    Kozo Takahashi a cependant démenti que le groupe 
d'électronique japonais ait accordé à la société taïwanaise un 
droit de négociation privilégié, comme le signalaient des 
sources au fait de la situation. 
    Foxconn, nom familier de Hon Hai Precision Industry 
 2317.TW , propose d'investir 700 milliards de yens (5,35 
milliards d'euros) dans Sharp, soit plus du double de 
l'investissement offert par un fonds public japonais, avait dit 
l'une des sources ce même jeudi. 
    Une autre avait noté qu'un responsable de Sharp comptait se 
rendre à Taïwan la semaine prochaine pour négocier la 
transaction, que le groupe japonais espèrerait finaliser d'ici 
la fin du mois.  
    Foxconn n'a fait aucun commentaire. 
    L'action Sharp a terminé en hausse de 16,8% en Bourse de 
Tokyo. 
    Un rachat de Sharp par Foxconn, équipementier de divers 
grands noms de la high tech et de l'électronique tels qu'Apple 
ou Sony, augmenterait sensiblement les débouchés des écrans à 
cristaux liquides (LCD) conçus par Sharp. 
    L'avenir du groupe d'électronique japonais, dont le segment 
écrans continue de subir des pertes massives en dépit de deux 
renflouements d'ampleur effectués ces quatre dernières années, 
reste en effet incertain. 
    Le groupe japonais est l'objet des attentions non seulement 
de Foxconn mais aussi des autorités japonaises, qui ont leur 
propre solution passant par un fonds public.  
    Le fonds Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), 
créé pour redresser un secteur de l'électronique grand public 
japonais jadis dominant, passe pour avoir la préférence de 
certains cercles gouvernementaux soucieux de conserver emplois 
et technologies au Japon.  
    L'INCJ entend rapprocher l'activité LCD de Sharp avec celle 
de Japan Display  6740.T , société dont il est le principal 
actionnaire. Beaucoup de professionnels doutent toutefois que 
cette intervention de l'Etat "à l'ancienne" suffise à aider 
Sharp à affronter la concurrence féroce venant de Corée ou de 
Chine. 
    Des sources avaient également signalé que certains membres 
du conseil d'administration redoutaient que les autorités 
chinoises s'opposent à la fusion des LCD de Sharp et de Japan 
Display. L'une des sources observait cependant que le conseil 
d'administration ne voulait pas écarter complètement la solution 
d'INCJ dans le cas où l'option Foxconn ne marcherait pas. 
     
    "POUR ENCORE 100 ANS" 
    Le directeur général de Foxconn Terry Gou détient déjà une 
part de 37,6% du site de LCD Sharp le plus moderne à Sakai, près 
d'Osaka, et il passe pour l'avoir redressé. Il s'est employé à 
convaincre les autorités japonaises qu'il avait bel et bien 
l'intention de remettre sur les rails cette société centenaire. 
    "Nous ne voulons pas détruire cette société; nous voulons 
qu'elle reparte pour encore 100 ans", avait dit Terry Gou à la 
presse dimanche. "Travailler avec nous est la bonne décision". 
    Des médias taïwanais avaient rapporté l'an passé que Terry 
Gou était certain de rendre Sharp rentable en l'espace de trois 
ans pour autant qu'il soit autorisé à le racheter. 
    "L'immense réseau de clients de Hon Hai peut aider à 
absorber la production d'écrans de Sharp", observe Teruo 
Asamoto, professeur de l'université Kyushu Sangyo. "Hon Hai, de 
son côté, peut renforcer sa position de sous-traitant en 
reprenant la technologie de Sharp". 
    Sharp et Foxconn avaient signé en 2012 un accord en vue de 
former un partenariat stratégique et capitalistique. Mais les 
discussions avaient capité à la suite du plongeon en Bourse de 
l'action Sharp, ce qui n'avait pas empêché Terry Gou de prendre 
à titre personnel une participation dans l'usine de Sakai. 
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît 
Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

60.36 -0.13%
262.412 +0.25%
0.904 +1.57%
93.9 +0.38%
20.9 +0.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.