Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT--Optimisme des patrons du S&P avec l'arrivée au pouvoir de Trump

Reuters 23/01/2017 à 06:00
 (Répétition sans changement d'une dépêche publiée dimanche) 
    par Noel Randewich 
    SAN FRANCISCO, 22 janvier (Reuters) - L'administration Trump 
vient à peine de s'installer qu'un petit groupe de patrons du 
S&P-500 a déjà exprimé son optimisme sur l'impact de ses 
promesses de baisses d'impôts, de dépenses d'infrastructures et 
de dérégulation sur les résultats. 
    Avant l'investiture de Donald Trump, les dirigeants de 
Morgan Stanley  MS.N , Delta Air Lines  DAL.N  et d'autres 
grandes sociétés américaines ont affirmé que son arrivée à la 
Maison blanche avait déjà amélioré les perspectives économiques. 
    "Il y a certainement plus de raisons d'être optimiste en ce 
début 2017 qu'il n'y en avait début 2016", a déclaré mardi James 
Gorman, directeur général de Morgan Stanley, lors de l'annonce 
d'un bénéfice du quatrième trimestre multiplié par deux, mettant 
en avant l'amélioration de la confiance des ménages depuis la 
victoire de Trump et ses promesses de baisses d'impôts.  
    La saison des résultats qui commence tout juste tend à 
confirmer les espoirs placés dans le nouveau président par les 
dirigeants des grands groupes cotés à Wall Street, dont les 
résultats sont déjà prévus en redressement par rapport à 2015. 
    Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les résultats 
des composantes du S&P-500  .SPX  sont attendus en moyenne en 
progression de 6,3% pour le quatrième trimestre à fin décembre 
2016 et de 13,6% sur le premier trimestre à fin mars.   
    Depuis l'élection du 8 novembre, l'indice S&P a gagné 6% 
pour atteindre des niveaux record, en partie grâce aux attentes 
vis-à-vis de la politique de relance de Trump. Les banques ont 
mené la hausse, portées par les anticipations d'allègement de la 
réglementation du secteur, après un durcissement depuis la crise 
financière de 2008 souvent jugé excessif par les investisseurs.  
    Tous les hommes d'affaires ne sont pas emballés et certains 
chefs d'entreprises et lobbyistes à Washington, qui ont fait 
preuve d'enthousiasme dans un premier temps, se montrent plus 
hésitants et moins confiants face aux messages parfois 
contradictoires sur la santé, la fiscalité et le commerce. 
     
    AVENIR PLUS PROMETTEUR 
    Quoiqu'il en soit, même si les positions de Trump sur 
l'immigration et d'autres questions heurtent de nombreux 
citoyens américains, la plupart des petites entreprises et les 
consommateurs jugent l'avenir plus prometteur avec son arrivée 
au pouvoir.  
    En décembre, l'indice de confiance des petites entreprises 
publié par la fédération nationale des sociétés indépendantes a 
atteint un pic de 12 ans tandis que la confiance des 
consommateurs a touché son plus haut niveau depuis août 2001, 
juste avant les attentats du 11 septembre.   
    A la suite des fortes hausses de cours en novembre et 
décembre, de nombreux intervenants à Wall Street se montrent 
plus prudent dans la crainte que Donald Trump ne mette pas en 
application toutes ses promesses de campagne. Un Congrès 
américain dominé par les Républicains pourrait en effet faire 
barrage aux projets de dépenses massives d'infrastructures et de 
baisses d'impôts qui alourdiraient le déficit du budget fédéral. 
    D'autres craignent que Trump mette à exécution ses menaces 
de remise en cause des traités commerciaux et de répression des 
immigrés méxicains sans papiers, une main d'oeuvre bon marché 
pour l'agriculture, la restauration et d'autres secteurs. 
    "Les intervenants ont tendance à sous-estimer la volonté 
réelle de réforme de Trump en matière de commerce et 
d'immigration", avertit Jon Adams, responsable de la stratégie 
chez BMO Global Asset Management. "Les investisseurs espèrent 
qu'il adoptera une approche plus pragmatique sur ces questions." 
    Au cours des deux derniers mois, Trump a ouvertement menacé 
plusieurs multinationales, dont Ford Motor  F.N , General Motors 
 GM.N , Boeing  BA.N  et Lockheed Martin  LMT.N , ce qui a pu 
décourager leurs patrons d'affirmer publiquement leurs 
désaccords avec les politiques préconisées par le président. 
    "On ne veut pas marcher sur une mine. La meilleure voie est 
donc d'afficher un optimisme relatif, positif mais sans trop 
s'engager, afin de ne pas se trouver pris au piège dans un sens 
ou dans l'autre", dit Robert Pavlik, responsable de la stratégie 
de marché chez Boston Private Wealth à New York. 
    Par ailleurs, l'habitude de Trump de s'exprimer sur Twitter 
pour louer ou critiquer telle ou telle société a tendance à 
faire bouger les titres, ce qu'apprécient les brokers en ligne. 
    "A chaque fois, c'est un nouvel évènement de marché et 
potentiellement une opportunité de trading pour nos clients. 
Comme tout le monde, nous suivons cela avec intérêt", a déclaré 
Jeff Goeser, directeur financier de TD Ameritrade la semaine 
dernière lors de la publication de ses résultats trimestriels. 
 
 (Caroline Valetkevitch à New York, Juliette Rouillon pour le 
service français) 
  
 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.