Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-Johnson dit à l'UE de choisir entre "backstop" et Brexit ordonné
Reuters27/07/2019 à 17:47

 (Mastic §2)
    MANCHESTER, Angleterre, 27 juillet (Reuters) - Le nouveau
Premier ministre britannique Boris Johnson a prévenu samedi
l'Union européenne que si elle voulait éviter un Brexit sans
accord, elle devrait renoncer à la clause de sauvegarde
("backstop") visant à éviter le rétablissement d'une frontière
physique en Irlande.
    "Si nous nous débarrassons totalement du backstop, nous
aurons fait d'énormes progrès", a déclaré Boris Johnson en
réponse à un journaliste qui lui demandait si la clause de
sauvegarde était le seul point d'achoppement des négociations
avec Bruxelles.
    Le "backstop" est antidémocratique et représente une source
de division, a ajouté l'ancien secrétaire au Foreign Office
pendant une conférence de presse à Manchester.
    "L'approche du gouvernement britannique ne va pas consister
à se désengager, à de tenir à l'écart ou à attendre que (les
Européens) viennent à nous: nous allons essayer de résoudre ce
problème et nous allons le faire dans un esprit d'amitié et de
coopération", a-t-il déclaré.
    "Mais nous ne pouvons pas faire cela tant que ce backstop
antidémocratique, ce backstop qui cherche à diviser notre pays,
à diviser le Royaume-Uni, reste en place", a poursuivi Boris
Johnson en vantant ses "relations très amicales" avec les autres
dirigeants européens.
     

 (William James
Tangi Salaün pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4978.18 -1.22%
1.1856 +0.14%
42.94 -0.23%
23360.3 0.00%
12.63 -3.05%

Les Risques en Bourse

Fermer