Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-Chine-Les PMI donnent l'image d'une économie manquant d'allant

Reuters02/11/2015 à 06:00

(Répétition sans changement d'une dépêche transmise dimanche) par Xiaoyi Shao et Nicholas Heath PEKIN, 2 novembre (Reuters) - L'activité manufacturière s'est contractée contre toute attente en Chine en octobre, et ce pour le troisième mois d'affilée, laissant craindre à nouveau une croissance au ralenti au quatrième trimestre en dépit de la vague de mesures de relance économique prises ces derniers temps. Beaucoup d'économistes pensaient que la croissance toucherait son point bas au troisième trimestre et anticipaient un léger mieux en fin d'année et au début de la suivante, les mesures déjà prises produisant peu à peu leurs effets, mais il semble que Pékin doive aller encore plus loin. Le secteur des services, l'un des rares foyers de dynamisme de la deuxième économie mondiale, a montré lui aussi des signes de lassitude le mois dernier, avec la croissance la plus faible depuis près de sept ans. L'indice officiel des directeurs d'achats (PMI) a été de 49,8 en octobre comme en septembre, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient à 50, niveau qui sépare la croissance de la contraction. Le sous-indice des commandes à l'exportation s'est contracté pour le 13e mois consécutif mais celui des commandes nouvelles, indicateur des tendances de la demande tant extérieure qu'intérieure, a un peu progressé, à 50,3 contre 50,2 en septembre. Face à une demande atone, les entreprises industrielles ont continué de licencier, à un rythme un peu plus marqué qu'en septembre. "En raison d'une reprise molle de l'économie mondiale et de pressions baissières sur l'économie locale, les industriels restent confrontés à une situation de l'import-export difficile", commentait Zhao Qinghe, un statisticien du Bureau national de la statistique, dans un communiqué accompagnant les indicateurs. LES TEMPS SONT DURS POUR LES PME L'indice officiel PMI du secteur tertiaire a fléchi à 53,1 en octobre contre 53,4 en septembre. Il atteste d'un rythme d'activité qui reste soutenu mais qui est au plus bas depuis la fin 2008, soit depuis la crise financière mondiale. La croissance annualisée de la Chine a été de 6,9% au troisième trimestre, tombant sous les 7% pour la première fois depuis la crise financière, et certains experts pensent que la croissance réelle est bien inférieure à l'image qu'en donnent les statistiques officielles. Une dévaluation brutale du yuan CNY=CFXS et les avanies des marchés boursiers chinois l'été dernier ont fait ainsi craindre un atterrissage en catastrophe de l'économie chinoise malgré les dénégations de Pékin. Les autorités ont réduit les taux d'intérêt à six reprises depuis novembre 2014 et ont abaissé le coefficient des réserves obligatoires par quatre fois cette année, la dernière fois le 23 octobre. "Dans la mesure où les risques de déflation s'intensifient, une nouvelle baisse des réserves obligatoires avant la fin de l'année reste possible", estiment les économistes d'ANZ Bank. En dépit de mesures d'assouplissement monétaire et de stimulation économique sans précédent depuis la crise de 2008-2009, les PME chinoises ont encore du mal à se financer parce que les banques préfèrent prêter aux grandes entreprises publiques. L'activité des PME a encore fléchi en octobre et un plus grand nombre d'entre elles étaient exposées à un manque de ressources. Les PME représentent jusqu'à 80% de l'emploi urbain et 60% du PIB chinois. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

CGG
2.274 -4.13%
0.896 -1.86%
13.125 -1.02%
1.51 -0.03%
2.37 -0.42%
MND
4.725 -1.15%
78.89 -0.70%
9.9 -2.17%
932.55 -1.32%
1.507 -1.63%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.