Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-À WALL STREET-Turbulences en vue pour les petites valeurs, après des records
Reuters02/07/2018 à 06:00

 (Répétition sans changement d'une dépêche publiée dimanche
soir)
    par Chuck Mikolajczak
    NEW YORK, 1er juillet (Reuters) - Après une forte
progression, qui a amené l'indice Russell 2000 à aligner trois
records historiques au mois de juin, les petites capitalisations
pourraient marquer quelques signes de ralentissement,
susceptibles d'inciter certains intervenants à se demander si
résistance leur ne serait pas en train de lâcher.
    Après avoir touché des points bas le 8 février, l'indice
Russell 2000  .RUT  a grimpé de plus de 12%, en nette
surperformance par rapport aux grandes capitalisations, avec un
indice S&P 500  .SPX  en hausse de 5,2% sur la même période.
    L'indice Russell a toutefois interrompu vendredi une phase
de huit semaines de hausse d'affilée, pour afficher sa plus
forte baisse hebdomadaire depuis fin mars, ce qui pourrait être
le signal de l'entrée dans une période moins faste.
    "Nous avons une relation inversement proportionnelle entre
la taille et la valeur, les valeurs de plus grandes taille sont
plus attractives alors que les plus petites valeurs ne le sont
pas", souligne Craig Callahan, président d'ICON Funds. 
    "Cela me rend sceptique sur la capacité des petites valeurs
à conserver leur avance pour l'année à venir", ajoute-t-il. 
    Les investisseurs se sont précipités sur les petites valeurs
cette année et la tendance s'est poursuivie dans la semaine qui
vient de s'écouler. Selon les données de Lipper publiées jeudi,
les fonds spécialisés dans les petites valeurs de croissance ont
attiré 595 millions de dollars (509 millions d'euros) de
capitaux, pour leur septième semaine d'affilée d'entrées nettes.
    "La grosse affaire a été le montant investi dans les petites
capitalisations en général, on a vu beaucoup d'argent arriver",
note Steve DeSanctis, chargé de la stratégie chez Jefferies.
    

    Les petites capitalisations sont devenues attractives pour
les investisseurs pour plusieurs raisons. Parce qu'elle sont
orientées essentiellement sur le marché intérieur, les
investisseurs se disent qu'elles sont mieux protégées du risque
de guerre commerciale que les grandes entreprises plus globales.
    Le secrétaire américain au Trésor a démenti vendredi les
affirmations du site Axios selon lesquelles Donald Trump voulait
retirer les Etats-Unis de l'Organisation mondiale du Commerce
(OMC).  
    Leur orientation sur le marché intérieur est également
bénéfique pour les petites valeurs du fait de la fermeté du
dollar, qui peut affecter les bénéfices des multinationales.
Après avoir reculé de près de 10% en 2017, le billet vert  .DXY 
a rebondi au deuxième trimestre avec un gain de plus de 5% face
à un panier de devises de référence. 
    Les petites entreprises devraient aussi profiter plus que
les grandes des baisses d'impôts annoncées par l'administration
Trump, leur taux effectif d'imposition passant à 21%, contre 28%
actuellement, alors que celui des grandes capitalisations n'est
que de 24% en moyenne, note Julian Emanuel de BTIG.
    Il souligne toutefois que depuis l'an 2000, l'indice Russell
a sous-performé le S&P de 1,1% au mois de juillet.
    En outre, l'indice de confiance des petites entreprises de
la National Federation of Independent Businesses était près de
son record historique en mai, rendant un repli plus probable.
    Malgré ces ventes contraires, les petites valeurs devraient
relativement mieux performer que les grandes si les tensions
commerciales persistent, dit Lori Calvasina, responsable de la
stratégie sur les actions américaines chez RBC Capital Markets.
    "Nous réalisons en 2018 que la rhétorique protectionniste de
l'été 2016 est bien réelle. C'est une véritable philosophie de
fond de cette administration et je ne pense donc pas qu'il soit
déraisonnable de se positionner dans cette optique", dit-elle.
    "Nous ne pensons pas qu'il y     aura de gagnant en cas de
guerre commerciale, mais à la question de savoir qui seront plus
grands perdants - les petites valeurs souffriront moins."

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Rebased chart of Russell 2000 vs S&P 500    https://reut.rs/2tEjEY9
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Juliette Rouillon pour le service français)
 
 

Valeurs associées

Index Ex -0.15%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    02 juillet08:32

    HA HA HA... la fameuse boule de cristal...;-)))

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer