Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Royal veut jouer un rôle de médiateur dans le conflit des routiers

Le Parisien 10/02/2015 à 12:51

Royal veut jouer un rôle de médiateur dans le conflit des routiers

Alors que la dernière réunion de négociations salariales dans le transport routier a tourné au fiasco, lundi soir, entre les syndicats et les fédérations patronales, Ségolène Royal se propose de jouer les médiateurs. «l'Etat pourrait aider à résoudre le conflit des routiers», a-t-elle indiqué sur France 2 en ajoutant: « On ne peut pas se permettre un conflit routier. Il faut absolument trouver une solution.» Selon la ministre de l'Environnement, les discussions «vont continuer». «Il faut voir comment avec un certain nombre d'aménagements, l'Etat pourrait aider à résoudre ce conflit», a-t-elle poursuivi.

Reste que la partie est loin d'être gagnée. Les routiers réclament toujours 5 % d'augmentation des salaires, soit une augmentation de 100 euros alors que les employeurs refusent d'aller au delà de 1 % à 2%. Consciente des difficultés du secteur des transports et de la concurrence, la ministre estime que les revendications des routiers est «possible dans certaines entreprises» mais pour d'autres «c'est très diffciles».

En attendant, avec l'échec de ces négociations qui ont débuté en novembre, les grilles salariales des routiers ne devraient pas, pour la troisième année consécutive, changer en 2015. Les quatre premiers coefficients se situent à 9,43 euros de l'heure soit 18 centimes en dessous du Smic.

De leur côté, les syndicats accusent le patronat d'être «venu les mains vides». «Sur les 2%, c'est comme s'ils donnaient zéro», a expliqué Patrice Clos (FO), expliquant que cette hausse ne constitue qu'un simple rattrapage du Smic, après deux années sans augmentation générale. «On est arrivé dans une situation de blocage avec une partie patronale faisant preuve d'un dogmatisme très important», a regretté Thierry Douine, le président de la CFTC Transports.

Pour les chambres patronales, des propositions ont été faites pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés : la réduction de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.