Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Rougier L'affaissement d'un pont fait dérailler les résultats

Le Revenu 25/09/2012 à 17:07

Copyrights here

(lerevenu.com) - Impondérables africains. Rougier a souffert d'une conjoncture dégradée, en particulier dans son activité d'importation et distribution en France. Certains concurrents dans les contreplaqués ont pris des marchés à perte pour maintenir coûte que coûte leurs ventes. Dans son activité d'exploitation de forêts naturelles en Afrique (75% des ventes l'an dernier), l'entreprise a été pénalisée par diverses perturbations logistiques au Gabon: ruptures de trafic routier (affaissement d'un pont) et ferroviaire, nouvelles procédures administratives au port de Libreville freinant le rythme des embarquements, réduction des rotations de compagnies maritimes opérant en Afrique...

Projets prometteurs. Si 2012 se présente comme une année de transition, Marie-Yvonne Charlemagne, directeur financier, a néanmoins indiqué au Revenu que le groupe tablait sur une amélioration de ses résultats au second semestre : les problèmes logistiques au Gabon sont résolus et en France, le paysage concurrentiel s'assainit, Plysorol, l'ex-leader européen du bois contreplaqué vient d'être placé en liquidation judiciaire. Par ailleurs, le carnet de commande à l'international est jugé «correct» par Marie-Yvonne Charlemagne.

Au-delà des aléas conjoncturels, Rougier poursuit ses investissements pour moderniser son outil industriel en Afrique (développement des scieries) et étendre la certification de bonne gestion forestière de ses concessions. Un atout décisif car les bois certifiés sont très demandés sur les marchés matures.?Le groupe poursuit d'autres projets prometteurs, comme la création d'une unité de cogénération au Cameroun, pour produire sa propre énergie et s'affranchir du coût du gasoil dans ce pays, ainsi que le développement de plantations industrielles, dans le cadre d'une co-entreprise avec Foret Ressources Management (FRM).

Financé par la banque mondiale. Pour mener à bien ses investissements, Rougier peut s'appuyer sur une structure financière assez solide, avec un ratio d'endettement de 39% au premier semestre. Le groupe est aussi en discussions avec International Finance Corporation (IFC), une structure de la banque mondiale qui serait prête à financer à hauteur de 22,7 millions d'euros ses investissements en Afrique sur la période de 2012-2016.

Nous sommes à conserver sur le titre. La dégradation de la conjoncture impacte la demande de bois tropicaux. Il faut donc être prudent. Néanmoins, Rougier se traite en Bourse avec une décote d'environ 60% sur ses fonds propres de 85,6 millions d'euros à mi-exercice. Par ailleurs, la valeur peut à terme présenter un intérêt spéculatif. L'offre publique de rachat d'actions et la réduction de capital, réalisées cette année, ont eu pour conséquence de renforcer le poids de la famille Rougier au capital (de 46,7% fin 2011 à 62,4% aujourd'hui). Un retrait de la cote est possible à moyen terme.

O. D.

Mes listes

valeur

dernier

var.

2926.31 -2.27%
5305.22 -1.82%
7.97 -0.62%
142.55 -0.24%
291.15 -2.97%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.