1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Rome salue le projet de séparation du réseau fixe de TIM

Reuters07/02/2018 à 12:02
 (Actualisé avec citations et détails, cours de Bourse) 
    ROME, 7 février (Reuters) - Telecom Italia (TIM)  TLIT.MI  
compte placer l'intégralité des actifs de son réseau de 
téléphonie fixe dans une société distincte qu'il contrôlera en 
totalité, a déclaré mercredi l'administrateur délégué Amos 
Genish, une initiative qui pourrait apaiser les tensions avec le 
gouvernement italien. 
    Les relations entre TIM et Rome se sont tendues ces 
dernières années et ont empiré lorsque le groupe de médias 
français Vivendi  VIV.PA  est devenu son principal actionnaire. 
    Rome s'est octroyé l'an dernier des prérogatives spéciales 
("golden power") sur TIM, estimant avoir son mot à dire sur 
toutes les décisions stratégiques, comme une fusion ou une 
cession d'actifs, d'une entreprise considérée elle-même comme un 
actif stratégique.       
    "Nous avons présenté une hypothèse de séparation juridique 
du réseau, avec une société ad hoc, et nous pensons la discuter 
lors du prochain conseil", a-t-il dit, au sortir d'une réunion 
avec le gouvernement et l'autorité de tutelle du secteur.   
    Le projet sera évoqué lors de la prochaine réunion du 
conseil d'administration, prévue le 6 mars. 
    Amos Genish a ajouté qu'"à ce stade" la société serait 
entièrement contrôlée par TIM, et sa gouvernance permettrait la 
parité d'accès aux autres opérateurs. 
    Le ministre de l'Industrie Carlo Calenda a dit que le 
gouvernement s'était montré "très positif" vis-à-vis du projet.  
    "C'est une (décision) historique (...) après avoir discuté 
pendant 20 ans de la nécessité de séparer le réseau et de le 
gérer de manière équitable pour tous les opérateurs (qui ont 
besoin) d'y accéder", a-t-il déclaré. 
    Il a ajouté que le gouvernement examinerait les conditions 
d'une opération "complexe" avec l'autorité de régulation des 
communications. 
    Le groupe romain fait face depuis plusieurs années à la 
pression des hommes politiques, des autorités de régulation et 
des concurrents pour qu'il scinde et modernise son réseau fixe, 
évalué par les analystes à 15 milliards d'euros. 
    L'action Telecom Italia gagne 2,64% à 0,69 euro vers 10h50 
GMT à la Bourse de Milan en réaction à cette annonce. 
 
 (Alberto Sisto et Giulia Segreti, Wilfrid Exbrayat et Claude 
Chendjou pour le service français) 
 

Valeurs associées

-0.53%
-0.79%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer