1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rien ne presse pour les taux vu l'inflation basse-Harker (Fed)
Reuters16/02/2016 à 18:50

 (Actualisé avec Kashkari, dernier paragraphe) 
    NEWARK, Delaware, 16 février (Reuters) - La Réserve fédérale 
serait bien avisée d'attendre de nouvelles données indiquant une 
hausse de l'inflation aux Etats-Unis avant de se prononcer pour 
une deuxième hausse de taux, a déclaré mardi le nouveau 
président de la Fed de Philadelphie. 
    La banque centrale américaine devrait être en mesure de 
relever les taux plus "significativement" au deuxième semestre 
2016, quand les marchés financiers et de l'énergie se seront 
stabilisés, a déclaré Patrick Harker, qui a pris ses fonctions 
mi-2015. 
    La Fed a relevé ses taux en décembre 2015, pour la première 
fois depuis près de 10 ans, en évoquant la possibilité de quatre 
nouvelles hausses cette année. Les investisseurs doutent de plus 
en plus qu'elle soit capable de tenir ce calendrier. 
    "Il serait sans doute prudent d'attendre des données de 
l'inflation plus solides avec de se prononcer pour une deuxième 
hausse de taux", a dit Patrick Harker dans un discours à 
l'université du Delaware, dont il fut le président. "Mon 
approche de la politique monétaire à court terme est un peu plus 
prudente qu'elle ne l'était il y a quelques mois". 
    Peu d'intervenants de marché s'attendent à une décision de 
la Fed lors de sa prochaine réunion de politique monétaire en 
mars. 
    La volatilité des marchés financiers et l'état de l'économie 
mondiale pèseront lourdement sur cette réunion, a déclaré mardi 
un autre banquier central, Neel Kashkari, président de la Fed de 
Minneapolis. 
      
 
 (Jonathan Spicer, avec Jason Lange a Washington; Patrick Vignal 
pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer