Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Réunir la finance africaine pour lutter contre le changement climatique

Novethic17/11/2016 à 12:40

Réunir la finance africaine pour lutter contre le changement climatique

À la COP22, le Roi du Maroc organisait le 16 novembre un sommet de l’Union africaine autour de la lutte contre le changement climatique. Le même jour, deux nouvelles initiatives ont vu le jour : le lancement d’un réseau d’investisseurs et la transformation d’I4CE en think tank Nord-Sud sur le climat. L’émergence d’une finance climat sur le continent est en cours.

"L’épargne africaine au service d’une Afrique zéro carbone", tel était le titre de la conférence de lancement du réseau des investisseurs africains engagés sur le climat, à Marrakech le 16 novembre. "Il y a 500 milliards de dollars d’actifs dans les fonds de pension africains. Ce sont des réserves pour les générations futures que l’on peut activer dès maintenant", souligne Lionel Zinsou, financier, ancien premier ministre du Bénin et promoteur de l’investissement sur le continent. 

Ce réseau rassemble près d’une dizaine d’institutions financières, qui gèrent ensemble plus de 100 milliards de dollars d’actifs. On y trouve les Caisses des dépôts du Maroc, du Gabon, du Sénégal, de la Tunisie, de la Mauritanie, l’AFD (Agence française de développement), la Caisse des dépôts française (dont Novethic est une filiale) et un fonds de pension du Nigeria (Pencom). Il va travailler à la mobilisation de l’épargne du continent pour financer l’effort d’adaptation que le Programme des Nations Unies pour l’environnement évalue entre 140 et 300 milliards de dollars par an d’ici 2030.

 

"Opportunité pour le Continent"

 

Membre du réseau, la Caisse des dépôts de gestion du Maroc (CDG) a lancé le mouvement en annonçant, dans le cadre de la COP22, un programme ambitieux de stratégie bas carbone. "Le groupe s’engage de façon claire et irréversible en faveur du climat, a expliqué Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la CDG. Nous sommes convaincus qu’une économie sobre en carbone et résiliente aux changements climatiques représente une opportunité pour le continent." 

Un engagement qui va se traduire par la prise en compte systématique de ces enjeux dans les décisions d’investissement de son institution, la mesure de l’empreinte carbone de ses portefeuilles et un plan d’efficacité énergétique dans le bâtiment et l’éclairage publics.

La CDG a aussi annoncé qu’elle devenait l'un des mécènes importants d’I4CE, l’institut sur l’économie du climat fondé par la Caisse des dépôts et l’Agence française pour le développement (AFD). Ses travaux de recherche prendront donc une nouvelle orientation, plus africaine. "Nous allons déployer au Maroc et sur le continent africain notre savoir-faire de production de connaissances, d’information de la décision publique et de renforcement de capacités sur les sujets-clés de l’économie du changement climatique", précise Benoit Leguet, le directeur général d’I4CE.

 

"Une première étape de l’internationalisation d’I4CE"

 

Le think tank est spécialisé dans quatre domaines de l’économie du climat : 

- L’énergie et le prix du carbone

- Les villes et les infrastructures 

- L’agriculture et la forêt

- La finance et l'investissement. 

Pierre-René Lemas, le Directeur général de la Caisse des dépôts, se réjouit de cette nouvelle dimension internationale pour l’institut de recherche. Présent à Marrakech, il estime que "l’entrée de partenaires solides, qui partagent avec le groupe Caisse des dépôts des valeurs d’intérêt général et l’engagement dans la transition énergétique et écologique, est une première étape de l’internationalisation d’I4CE".

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.