1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réunion sur la traite des migrants en Libye en marge du sommet UE-UA

Reuters29/11/2017 à 19:52
 (Actualisé avec déclarations Macron au sommet, précisions) 
    ABIDJAN, 29 novembre (Reuters) - Une réunion informelle sur 
la traite des migrants en Libye, réunissant l'Union africaine, 
l'Union européenne, l'Onu, le Niger, le Tchad, le Maroc et la 
France, se tiendra mercredi dans la soirée en marge du sommet 
d'Abidjan, a-t-on appris auprès de l'Elysée. 
    L'Allemagne devrait également être présente, a-t-on précisé. 
    La chancelière allemande Angela Merkel a plaidé mercredi 
pour des filières légales de migration afin de permettre à des 
Africains de venir en Europe.   
    Devant ses pairs européens et africains, en séance plénière, 
Emmanuel Macron a estimé que la responsabilité de ce qui se 
passait en Libye, révélé par un reportage de CNN mi-novembre, 
était "partagée". 
    La semaine dernière lors d'une visite à Paris, le président 
de l'Union africaine Alpha Condé avait accusé l'Union européenne 
d'être responsable des conditions de vie des migrants en Libye. 
    "Nous devons avoir une action déterminée ensemble pour 
lutter contre ce fléau mais pas en se renvoyant mutuellement les 
responsabilités", a dit le chef de l'Etat français à Abidjan.  
    Il faut "que nous puissions prendre une initiative claire en 
la matière, une action coercitive immédiate contre les réseaux 
des passeurs, nous devons les sanctionner et les frapper où 
qu'ils se trouvent car ceux qui dirigent ces réseaux ne se 
trouvent pas forcément en Libye et ceux qui dirigent ces réseaux 
ont parfois des implantations en Afrique", a-t-il ajouté.  
     
    SANCTIONS À L'ONU? 
    Une "action de protection immédiate et massive des 
populations en danger" doit également être mise en place, a-t-il 
ajouté. "Nous devons aujourd'hui aller plus loin et en lien avec 
l'OIM (Organisation internationale pour les migrations-NDLR)  
accélérer le programme de rapatriements volontaires vers les 
pays d'origine". 
    La diffusion mi-novembre d'un documentaire de la chaîne de 
télévision américaine CNN sur une traite d'être humains en 
Libye, où des migrants sont vendus comme esclaves, a provoqué un 
émoi mondial. 
    La France a plaidé mardi au Conseil de sécurité des Nations 
unies pour des sanctions individuelles contre les trafiquants 
d'êtres humains. 
    En visite mardi à Ouagadougou, première étape de sa tournée 
africaine, Emmanuel Macron avait dénoncé "un crime contre 
l'humanité". 
    Il avait en outre évoqué l'envoi de missions de l'Ofpra, 
l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, pour 
travailler "en lien étroit" avec le Haut Commissariat des 
Nations unies pour les réfugiés (HCR) "afin d'identifier les 
femmes et les hommes qui peuvent bénéficier de la protection du 
droit d'asile." 
    A New York, l'ambassadeur de France à l'Onu a demandé une 
action résolue contre "ces pratiques barbares qui choquent 
profondément la conscience universelle et qui constituent des 
crimes contre l'humanité". 
    Aux termes du régime de sanctions en vigueur depuis 2011 
contre la Libye, le Conseil de sécurité peut imposer des mesures 
de gel d'avoirs ou d'interdiction de voyage à l'encontre 
d'individus ou entités coupables de violations des droits de 
l'Homme.   
 
 (Marine Pennetier, édité par Sophie Louet) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer