1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Réunion du Parlement catalan lundi pour choisir un nouveau chef

Reuters06/03/2018 à 13:52
    MADRID, 6 mars (Reuters) - Le Parlement catalan se réunira
lundi prochain pour désigner un nouveau président de la région
de Catalogne, poste que son ancien détenteur Carlos Puigdemont a
décidé, provisoirement, de ne pas briguer.
    Le président du Parlement de Barcelone, Roger Torrent, a
annoncé mardi la tenue de cette séance mais on ignore si un vote
aura effectivement lieu.
    Après le désistement, jeudi dernier, de Carlos Puigdemont,
exilé à Bruxelles depuis le mois d'octobre, les partis
sécessionnistes ont présenté la candidature de son adjoint,
Jordi Sanchez, actuellement en prison pour sédition. Mais son
élection à la tête de la Generalitat n'est en rien acquise.
    Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a en
effet déclaré que le futur président de l'exécutif régional
devrait "être en Espagne, pas en prison, et ne pas avoir de
problèmes avec la justice".
    Carles Puigdemont s'est réfugié à Bruxelles pour échapper à
une arrestation demandée par les autorités espagnoles pour avoir
proclamé l'indépendance de la Catalogne au terme du référendum
d'autodétermination du 1er octobre, jugé illégal par Madrid.
    Mariano Rajoy a mis la Catalogne sous administration directe
de l'Etat espagnol fin octobre et convoqué des élections
régionales, le 21 décembre, pour tenter d'obtenir un vote
défavorable aux partis indépendantistes.
    Lors de ce scrutin, le chef du gouvernement espagnol a perdu
son pari. Les électeurs ont envoyé de nouveau au parlement de
Barcelone une majorité de députés en faveur de l'indépendance.

 (Inmaculada Sanz, Gilles Trequesser pour le service français,
édité par Tangi Salaün)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

21.545 -3.71%
41.595 -1.41%
3.355 -12.86%
4853.7 -0.88%
1.13075 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer