1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retour en territoire négatif de l'inflation britannique
Reuters13/10/2015 à 11:08

L'INFLATION BRITANNIQUE EN TERRITOIRE NÉGATIF EN SEPTEMBRE

LONDRES (Reuters) - L'inflation britannique est retombée en territoire négatif le mois dernier, contrairement aux attentes des économistes, retrouvant un plus bas historique déjà touché au mois d'avril, en raison de la baisse des prix des combustibles et des vêtements, selon les statistiques officielles publiées mardi.

L'Office nationale de la Statistique précise que l'inflation est tombée à un rythme annuel de -0,1%, alors que les économistes s'attendaient à ce qu'elle reste à zéro, retrouvant, comme en avril, son plus bas niveau depuis mars 1960.

L'inflation britannique est bloquée dans un canal étroit situé entre -0,1% et +0,1% depuis février, ce qui redonne du pouvoir d'achat aux consommateurs, alors même que leurs salaires augmentent plus vite, ce qui constitue des signaux positifs pour la croissance économique du pays.

Le taux d'inflation "core" - hors énergie, alimentation, alcool et tabac - s'est maintenu à 1,0% alors que les économistes interrogés tablaient sur une petite hausse.

Contrairement à la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre est relativement peu préoccupée par le risque de voir la baisse des prix entraîner une déflation, du fait de la vigueur de la demande et de la hausse des salaires.

Mais la faiblesse de l'inflation devrait tout de même encourager la banque centrale à prendre son temps pour commencer à relever ses taux directeurs, qui sont à leurs plus bas record.

(Service économique)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer