Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RÉSUMÉ DE L'ACTUALITÉ A 16h00 GMT (21/07)

Reuters21/07/2017 à 18:01
ATHENES/ANKARA - Un puissant séisme d'une magnitude supérieure à 
6,0 a frappé cette nuit des destinations touristiques de la mer 
Egée entre la Grèce et la Turquie, causant la mort de deux 
personnes, ont annoncé les autorités. 
    Selon le centre turc de gestion des catastrophes, AFAD, la 
magnitude du tremblement de terre était de 6,3 et son épicentre 
se trouvait à 11 km du village de Camlik. D'autres instituts ont 
fait état d'une intensité de 6,7, après l'avoir annoncée 
initialement à 6,9. 
    La secousse s'est produite à une faible profondeur de 10 km 
sous le plancher maritime, indique l'Institut géologique 
américain. 
    Les responsables grecs de l'île de Kos, très prisée des 
touristes notamment britanniques, ont fait état d'au moins deux 
personnes tuées et environ 200 blessés. 
     --- 
    JERUSALEM - Trois Palestiniens ont été tués alors que des 
heurts ont opposé des manifestants aux forces de sécurité 
israéliennes.  
    Réunis pour la prière du vendredi, les Palestiniens ont une 
nouvelle fois protesté contre l'installation de portiques de 
sécurité à l'entrée de l'esplanade des Mosquées. 
    Le ministère palestinien de la Santé a annoncé la mort d'un 
jeune de 17 ans, d'un autre de 18 ans, et d'un troisième d'âge 
inconnu. Deux au moins ont été tués par balles dans deux 
quartiers de Jérusalem-Est relativement éloignés du sanctuaire. 
    On ignore la provenance des tirs, même si certains médias 
rapportent qu'un colon israélien habitant une implantation en 
Cisjordanie serait responsable d'un des décès. 
     --- 
    VARSOVIE - La Diète (chambre basse du parlement polonais) a 
adopté le projet de loi de réforme de la Cour suprême, qui, 
selon l'opposition, est de nature à remettre en cause 
l'indépendance du pouvoir judiciaire et à saper la démocratie. 
    Dans la soirée, des dizaines de milliers de manifestants se 
sont rassemblés devant le palais présidentiel à Varsovie en 
signe de protestation, brandissant le drapeau polonais et le 
drapeau de l'UE. La municipalité de Varsovie a estimé le nombre 
de manifestants à 50.000 environ, la police à 14.000. 
    Le projet de loi, présenté par le parti conservateur Droit 
et justice (PiS), doit désormais être adopté par le Sénat 
(chambre haute). Le PiS a la majorité dans les deux chambres. 
    Mercredi, la Commission européenne avait averti la Pologne 
qu'elle risquait des sanctions si son gouvernement ne renonçait 
pas à ses projets de réforme de l'appareil judiciaire. 
     --- 
    BERLIN - Le ministre allemand des Finances, Wolfgang 
Schäuble, compare la Turquie à l'ancienne République 
démocratique allemande (RDA) et estime que Berlin pourrait avoir 
à dire aux Allemands se rendant dans ce pays qu'ils voyagent à 
leurs risques et périls. 
    Jeudi, c'est le chef de la diplomatie allemande, Sigmar 
Gabriel, qui avait invité les Allemands à la prudence en Turquie 
et menacé de prendre des mesures susceptibles de freiner les 
investissements allemands là-bas, ce à la suite de l'arrestation 
de six militants des droits de l'homme en Turquie, parmi 
lesquels un Allemand. 
     --- 
    PARIS - Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner 
estime que le général Pierre de Villers, ex-chef d'état-major 
des armées, "a été déloyal dans sa communication" et "a mis en 
scène sa démission", selon des propos rapportés par le Figaro. 
    Pour Christophe Castaner, "son départ n'a rien à voir avec 
son audition par la commission de la défense, le 12 juillet 
(audition à huis clos au cours de laquelle il avait exprimé ses 
réserves en termes fleuris, ndlr), même si Pierre de Villiers 
aurait pu s'imaginer que ses propos allaient fuiter, à moins de 
manquer d'expérience." 
    "On n'a jamais vu un Cema (chef d'état-major des Armées, 
ndlr) s'exprimer via un blog, ou faire du off avec des 
journalistes ou interpeller les candidats pendant la 
présidentielle, comme cela a été le cas", aurait-il dit en 
précisant qu'il "aurait aimé entendre sa vision stratégique et 
capacitaire plus que ses commentaires budgétaires". 
    Hier, à Istres dans les Bouches-du-Rhône, le président 
Emmanuel Macron s'est efforcé de rassurer des militaires 
déstabilisés par la démission de leur chef d'état-major 
mécontent des économies décrétées par le gouvernement pour 2017 
en leur promettant que le ministère des Armées serait le seul à 
bénéficier d'une augmentation des crédits en 2018. 
    Emmanuel Macron a aussi annoncé que l'opération Sentinelle, 
grâce à laquelle environ 7.000 militaires patrouillent dans les 
rues pour assurer la sécurité, serait révisée sur la base d'un 
rapport du chef d'état-major (CEMA). 
     --- 
    PARIS - Le Front national se réunit aujourd'hui et demain 
pour se doter d'une nouvelle ligne et tirer les leçons de ses 
déconvenues aux dernières élections. 
    Une quarantaine de membres du bureau politique et d'élus 
prennent part à cet exercice peu habituel dans un parti où la 
culture du débat n'a pas toujours été de rigueur. 
    Ces deux journées de réunion, précédées par plusieurs 
semaines de travaux par ateliers, ont servi de sas de 
décompression pour éviter des décisions trop brutales après les 
échecs de la présidentielle (33,9% au second tour) et des 
législatives (huit députés), mal vécus par les troupes. 
    Le précédent conclave de ce genre, organisé deux mois après 
les régionales de 2015, avait abouti à un statu quo mais, cette 
fois, la présidente du FN promet de mettre tous les sujets sur 
la table, de l'euro à un éventuel changement de nom. 
 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.