Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RESUME DE L'ACTUALITE A 16h00 GMT (21/07)

Reuters21/07/2015 à 18:01

ATHENES - La Grèce espère boucler d'ici au 20 août les négociations avec ses créanciers internationaux sur un nouveau plan de renflouement, a déclaré la porte-parole du gouvernement d'Alexis Tsipras. Dans un communiqué, Olga Gerovasili a indiqué que les discussions sur ce troisième plan d'aide depuis 2010, qui pourrait atteindre 86 milliards d'euros sur trois ans, commenceraient après le vote, demain par le Parlement, d'un nouveau train de réformes exigé par les "institutions". Des représentants de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international sont attendus vendredi à Athènes pour rencontrer des membres du gouvernement. --- TEHERAN - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a défendu aujourd'hui devant le Parlement iranien l'accord sur le programme nucléaire conclu la semaine dernière avec les grandes puissances, expliquant que sa délégation avait fait "de son mieux" pour défendre les intérêts de la République islamique. "Nous n'affirmons pas que l'accord est tout à fait en faveur de l'Iran. Dans toute négociation, on donne quelque chose et on obtient quelque chose. Nous avons fait preuve de flexibilité", a déclaré Mohammad Javad Zarif devant le Majlis, le parlement iranien majoritairement conservateur. "Je vous le dis comme je l'ai dit au Guide suprême, nous avons fait de notre mieux pour rester le plus possible à l'intérieur des la plupart des lignes rouges, si ce n'est toutes", a-t-il ajouté, faisant référence à l'ayatollah Ali Khamenei, qui a le dernier mot pour tout ce qui relève des plus hautes affaires de l'Etat. --- BUJUMBURA - Les électeurs burundais sont appelés aux urnes aujourd'hui pour une élection présidentielle boycottée par l'opposition et organisée dans un climat de violence. Des coups de feu des explosions ont retenti dans la nuit de lundi à mardi, tuant au moins deux personnes. Le pays traverse une violente crise depuis que le président actuel, Pierre Nkurunziza, a annoncé en avril qu'il comptait briguer un troisième mandat. --- DAKAR - Le procès de l'ex-président tchadien Hissène Habré pour crimes contre l'humanité a été ajourné au 7 septembre, afin de permettre à ses avocats commis d'office de préparer sa défense. L'ancien homme fort du Tchad, au pouvoir entre 1982 et 1990, a de nouveau été conduit de force devant le tribunal spécial de Dakar, au deuxième jour des débats. Il est resté silencieux quand le président du tribunal a appelé ses avocats, qui ne se sont pas présentés. L'audience a alors été suspendue et trois avocats commis d'office ont été désignés pour assurer la défense du prévenu, avec un délai de 45 jours pour s'informer du dossier. --- SURUÇ, Turquie - Au lendemain de l'attentat de Suruç qui a déclenché la colère de la minorité kurde, la Turquie a rejeté aujourd'hui les accusations selon lesquelles Ankara aurait tacitement soutenu par le passé les opérations de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie. En déplacement dans la province de Sanliurfa (sud-est), où se situe Suruç, le Premier ministre Ahmet Davutoglu a annoncé qu'un suspect avait été identifié dans l'attentat suicide qui a tué 32 personnes dans cette ville proche de la Syrie. Lors d'une conférence de presse, il a déclaré que le gouvernement allait réfléchir à de nouvelles mesures de renforcement de la sécurité le long des 900 km de frontière entre la Turquie et la Syrie. --- WASHINGTON - Le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, a annoncé aujourd'hui sa candidature aux primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016. Il est le seizième candidat à solliciter l'investiture du Grand Old Party mais son expérience à Washington et sa popularité en tant que gouverneur d'un Etat comme l'Ohio, qui fait partie des "Swing States" capables de faire basculer le scrutin présidentiel, pourraient faire de lui un candidat sérieux. --- BERLIN/VARSOVIE - Un avion de Lufthansa avec 108 passagers à bord a frôlé un drone hier après-midi alors qu'il amorçait sa descente vers le principal aéroport de Varsovie. L'engin sans pilote est passé à 100 mètres de l'appareil, un Embraer en provenance de Munich, qui se trouvait alors à une altitude de 760 mètres environ, précisent Lufthansa et l'agence polonaise des services de navigation aérienne (Pansa). La police a ouvert une enquête. --- PARIS - Le gouvernement français annoncera demain un plan d'urgence en faveur des éleveurs et des producteurs de lait, qui ont lancé une campagne de protestation face à l'érosion des prix de leurs productions, avec de premiers résultats enregistrés dès mardi. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, qui a finalement consenti à se rendre à Caen (Calvados) cet après-midi à la rencontre des responsables agricoles, comme le réclamaient les éleveurs de Normandie, a évoqué "16 à 17" mesures, notamment un allègement de la dette des producteurs. Les trois établissements bancaires signataires du pacte laitier, Crédit Agricole, Banque Populaire et Crédit Mutuel, ont annoncé immédiatement qu'elles proposaient aux éleveurs des "échéances de prêt modulables". Le mouvement des éleveurs, qui réclament le respect des accords de revalorisation du 17 juin pour les filières porcine et bovine, s'est étendu dans l'Ouest et a gagné d'autres départements, notamment dans le Sud-Ouest. Après Caen (Calvados), les accès à Evreux (Eure) ont été bloqués ce matin par des agriculteurs en colère. Des barrages bloquent aussi le Mont Saint-Michel (Manche), l'un des sites touristiques les plus visités de France, le pont de Normandie et le pont de Tancarville. En Bretagne, des blocages étaient signalés à Saint-Malo, Brest, Quimper. --- PARIS - Le ministre français des Affaires étrangères a annoncé mardi qu'il se rendrait la semaine prochaine en Iran pour y rencontrer notamment le président Hassan Rohani, à la suite de l'accord sur le nucléaire intervenu le 14 juillet. Il s'agira de la première visite à Téhéran d'un chef de la diplomatie française depuis la venue de Dominique de Villepin en 2003. --- PARIS - Le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) a requis mardi un non-lieu dans l'enquête sur la mort de l'ancien dirigeant palestinien Yasser Arafat, ouverte le 28 août 2012 pour assassinat. Yasser Arafat est mort à l'âge de 75 ans après une courte et mystérieuse maladie le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart. Aucune autopsie n'a été pratiquée à l'époque, et les médecins français qui l'ont soigné se sont déclarés incapables de déterminer la cause du décès. Les experts mandatés par les juges d'instruction français ont écarté à plusieurs reprises la thèse d'un empoisonnement au polonium 210.

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.86 +2.14%
0.032 +3.23%
16.06 +1.65%
0 -100.00%
5637.51 +0.41%
6.345 -9.23%
4.865 0.00%
20.86 +1.02%
86.92 -0.02%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.